Ambassadeur du Vatican en France accusé d'attouchements sexuels : Paris met la pression

Ambassadeur du Vatican en France accusé d'attouchements sexuels : Paris met la pression
Le pape François et ses cardinaux, au Vatican, samedi 23 février 2019

, publié le vendredi 01 mars 2019 à 11h55

Nathalie Loiseau, ministre aux Affaires européennes a appelé vendredi 1er mars le Saint-Siège à "prendre ses responsabilités" après les accusations visant son représentant en France, Mgr Luigi Ventura.

Déjà plongé dans la tourmente en raison de la vague de scandales de pédophilie qui le touche, le Vatican doit désormais répondre à des accusations portées à l'encontre de son ambassadeur en France, Mgr Luigi Ventura. "J'attends que le Saint-Siège prenne ses responsabilités", a déclaré Nathalie Loiseau, dans un entretien accordé à CNEWS, au sujet d'une éventuelle levée de l'immunité diplomatique du nonce apostolique et ambassadeur du Vatican en France.

Deux plaintes ont été déposées auprès de parquets français contre ce prélat italien de 74 ans pour des faits d'attouchements sexuels. Jeudi 28 février, trois hommes (dont les deux plaignants) ont publié une tribune dans Libération qui accuse le nonce d'agressions sexuelles. Ils demandent la levée de son immunité diplomatique, afin que les investigations puissent suivre leur cours sans obstacles.


"Si les faits sont avérés, ce sont des faits particulièrement graves parce que quand on est une autorité religieuse, on est souvent supposé être une autorité morale, donc je dirais que c'est un facteur aggravant", a souligné vendredi Nathalie Loiseau."A ce stade, il bénéficie de l'immunité diplomatique mais le Saint-Siège est évidemment au courant des accusations graves qui sont portées contre le nonce apostolique et je ne doute pas une seconde que le Saint-Siège prendra la bonne décision", note la ministre, dans une demande à peine voilée adressée au Vatican de lever cette immunité. Grand ponte de la diplomatie du Saint-Siège, Mgr Ventura est en poste à Paris depuis dix ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.