Alpes-Maritimes : face à la flambée de l'épidémie de Covid-19, une élue appelle à "ne pas venir" dans le département

Alpes-Maritimes : face à la flambée de l'épidémie de Covid-19, une élue appelle à "ne pas venir" dans le département
La députée des Alpes-Maritimes Marine Brenier, en juillet 2017.

, publié le dimanche 21 février 2021 à 08h15

Des mesures complémentaires contre le virus doivent être prises d'ici à la fin du week-end. La limitation des déplacements vers le département pourrait être l'une d'elle. 

Pour contrer la flambée épidémique de coronavirus dans les Alpes-Maritimes, le gouvernement envisage de confiner pendant les week-ends la ville de Nice ses environs. En visite dans le département samedi 20 février, le ministre de la Santé Olivier Véran a demandé à "l'ensemble des élus du territoire que, d'ici à la fin du week-end, nous puissions prendre des mesures complémentaires de protection de cette population des Alpes-Maritimes".



Face à celle situation inquiétante, certains ont appelé les Français à ne pas se rendre dans le département pour limiter la propagation du Covid-19. "Nous demandons de manière unanime, à la fois au sein de la préfecture mais également les élus, que les Français ne viennent pas dans le département des Alpes-Maritimes pendant ces vacances scolaires", a déclaré samedi soir sur BFMTV la députée LR du département Marine Brenier. Des mesures pourraient être prises en ce sens. 

"Nous en appelons à la solidarité des Français", a ajouté celle qui est également conseillère municipale de la ville de Nice et qui relaye ce message "en son nom personnel" mais "après discussions avec les décideurs publics".

Dans le département, le taux de positivité des tests est supérieur à 10%, contre 6% à l'échelle nationale, et le taux d'incidence atteignait vendredi les 587 cas positifs pour 100.000 habitants, selon l'Autorité régionale de santé (ARS). Dans la métropole de Nice, ce taux dépasse 700 pour 100.000 habitants, soit plus de trois fois la moyenne nationale de 190 cas pour 100.000 habitants. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.