Alpes-Maritimes : 70 hectares de forêt brûlés dans un incendie à Lucéram

Alpes-Maritimes : 70 hectares de forêt brûlés dans un incendie à Lucéram

En août 2003, 2.000 hectares de végétation avaient brûlé.

Orange avec AFP, publié le dimanche 13 août 2017 à 18h31

Un incendie s'est déclaré aux alentours de 16h45 ce dimanche 13 août à Lucéram, dans les Alpes-Maritimes. 70 hectares de végétation ont déjà brûlé, rapporte Nice Matin.

Une habitation a été évacuée en fin d'après-midi.

L'incendie mobilise 300 pompiers, cinq trackers, un dash et trois hélicoptères bombardier d'eau. Les gendarmes ignorent pour le moment ce qui a causé le feu.



2.000 HECTARES DE FORÊT BRÛLÉS EN 2003

La fumée était visible depuis la commune de Nice. Christian Estrosi, maire de Nice, s'est exprimé sur Twitter pour apporter son soutien "aux pompiers qui interviennent sur le feu de forêt de Lucéram".



France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur rappelle que la commune de Lucéram avait déjà été le théâtre d'un important incendie en août 2003. 2.000 hectares de forêt avaient brûlé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Alpes-Maritimes : 70 hectares de forêt brûlés dans un incendie à Lucéram
  • l'ONF n'arrive pas a protéger la forêt des incendiaires, par contre elle c'est très bien faire couper ce qu'il en reste.......

  • Entre les zones qui brules tous les ans et celles qui sont rasée par l'ONF (coupe à blanc) la commune de Luceram sera la première "zone désertique" des alpes maritimes....
    Pour les promenades en forêt ..... allez voir ailleurs.....

  • N'a qu'à laisser bruler tout, après il sont tranquille pour un moment, si les forêts seraient entretenues ça ne brulerait pas

  • Tous les pyromanes, doivent être condamnés à reboiser tous les espaces brûlés. Cela sous contrôle de gardes forestiers et agents de l'ONF après rassemblements de ces individus et mise en place d'une politique de reboisement définies et durée équivalente aux préjudices plus ou moins graves.

    On ne reboise pas les espaces boisés

    tu parles... l'ONF est à la forêt ce que les "visages pâles" étaient aux indien.... un danger mortel.....

  • Trés beau pays qui a élu 4 conseillers départementaux PCF.