Alpes-Maritimes : déjà cinq cas de dengue à Saint-Laurent-du-Var

Alpes-Maritimes : déjà cinq cas de dengue à Saint-Laurent-du-Var
Un moustique tigre à Nice le 29 septembre 2015.

Orange avec AFP, publié le dimanche 21 octobre 2018 à 12h28

Cinq cas de dengue ont été recensés dans les alpes-Maritimes depuis le début du mois d'octobre. Le virus est transmis par le moustique tigre.

Cinq malades de la dengue ont été diagnostiqués dans le secteur de Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes).

Ces cas sont dits autochtones, c'est à dire que la maladie a été contractée en France alors que les malades ne rentraient pas de voyage, rapporte BFMTV dimanche 21 octobre. Alors qu'aucun vaccin contre la dengue n'existe sur le marché, la seule bonne méthode est d'éviter les piqûres de moustiques. Le département est placé en niveau 3 sur 5 du plan national anti-dissémination du chikungunya et de la dengue. "Les mesures de démoustication et de surveillance épidémiologiques ont été renforcées afin de protéger les populations", indique l'ARS de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans un communiqué publié le 17 octobre. "La surveillance épidémiologique est aussi renforcée afin d'identifier d'éventuels autres cas et retrouver la personne de retour de voyage à l'origine de la transmission du virus", poursuit l'autorité de santé publique.



La dengue est une maladie tropicale transmise à l'homme par le moustique tigre. Ses symptômes sont ceux d'une grosse grippe, une forte fièvre accompagnée de douleurs musculaires, de nausées et de céphalés. La maladie se déclare entre 4 à 6 jours après avoir été piqué par un moustique.



Vecteur de la dengue, mais aussi du chikungunya a et du virus Zika, le moustique tigre est implanté dans 42 départements en France selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Le 11 octobre, France 3 Occitanie rapportait un premier cas de dengue autochtone à Clapiers (Hérault).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.