Alpes : le tournage d'une pub pour du fromage vire à la catastrophe

Alpes : le tournage d'une pub pour du fromage vire à la catastrophe©Panoramic

, publié le vendredi 12 avril 2019 à 21h42

Le tournage d'une publicité pour la tomme de Savoie a failli tourner au drame dans les Alpes-Maritimes, après qu'une remorque transportant une vache et un adolescent a dévalé la montagne.

L'histoire aurait pu tourner au drame, mais n'a finalement pas fait de victime. Nice-Matin rapporte que jeudi 11 avril au matin, une équipe tournait un spot publicitaire pour la tomme de Savoie dans les Alpes-Maritimes.

Pour les besoins du tournage, une vache avait été amenée sur place, accompagnée de son propriétaire et du fils de celui-ci. Une fois le tournage terminé, la vache a été remise dans la remorque de la bétaillère, le fils de l'éleveur âgé de 15 ans montant avec elle. Et c'est à ce moment-là que tout s'est emballé.

L'adolescent et la vache sains et saufs

Au moment de faire demi-tour, la bétaillère a vu la remorque se détacher, et cette dernière a dévalé la pente raide de 40% sur quelque 70 mètres, rapporte le journal régional. Après plusieurs tonneaux, la course folle s'arrête. Les premiers sur les lieux sont les membres de l'équipe de tournage et le père de l'adolescent. Si le jeune homme gisait à demi conscient, il était bien vivant, l'animal de son côté avait quelques plaies et une corne cassée. Mais paniquée, la vache n'a pu être dégagée de peur que ses ruades ne blessent encore l'adolescent.

Il a fallu attendre l'arrivée des sapeurs-pompiers de Saint-Martin-Vésubie pour dégager le blessé, victime de plusieurs blessures sans gravité. Il a été transporté à l'hôpital Pasteur 2 de Nice, mais s'en sortira selon Nice-Matin. Pour la vache, sept hommes du groupe de montage des sapeurs-pompiers assisté de trois pompiers du groupe de sauvetage animalier, dont un vétérinaire, ont été dépêchés.

L'animal a été calmé, puis soigné, avant d'être évacué vers un parking dans la nuit à travers un ancien chemin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.