Alpes-de-Haute-Provence : une femme porte plainte contre la SNCF après un accident à un passage à niveau

Alpes-de-Haute-Provence : une femme porte plainte contre la SNCF après un accident à un passage à niveau

Un passage à niveau dans la commune de Montlaur près de Toulouse, le 23 mars

Orange avec AFP, publié le vendredi 30 mars 2018 à 13h47

Au moins de décembre, une conductrice et sa fille s'étaient retrouvées piégées au milieu d'un passage à niveau, après avoir calé au milieu des voies. Un train arrivait sur elles alors que les barrières étaient levées, selon leurs affirmations.

Une habitante des Alpes-de-Haute-Provence a décidé de porter plainte contre X ainsi que contre la SNCF après un incident survenu au passage à niveau de Manosque. Le 21 décembre dernier, la femme, au volant de sa voiture, et sa fille de 16 ans avaient été bloquées sur la voie ferrée alors qu'un train approchait. 

Après avoir calé au milieu de la voie ferrée, la conductrice s'apprête à redémarrer lorsqu'elle voit un train "lancé à pleine vitesse" arriver sur elle, selon le récit fait à La Provence par son avocat Me Emmanuel Molina. Les barrières étaient alors levées, selon la conductrice.

La femme et sa fille parviennent alors à s'échapper de la voiture, juste avant que le TER ne percute le véhicule de plein fouet. L'accident n'a fait aucun blessé. La SNCF n'a pas souhaité communiquer sur cet accident. Le passage à niveau où s'est déroulé l'accident n'est pas inscrit sur la liste des passages les plus dangereux identifiés par le programme de sécurisation nationale.

La dramatique collision survenue le 14 décembre entre un car scolaire et un train à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, qui avait fait 6 morts parmi les collégiens, avait une nouvelle fois relancé les questionnements sur la dangerosité des passages à niveau en France. Une enquête est toujours en cours pour déterminer les circonstances de cet accident.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.