Alpes-de-Haute-Provence : un moniteur de ski ivre se blesse sur une piste verte !

Alpes-de-Haute-Provence : un moniteur de ski ivre se blesse sur une piste verte !©Panoramic

, publié le vendredi 25 décembre 2020 à 16h45

Un moniteur de ski dans la vallée de l'Ubaye passait devant le tribunal en cette fin d'année 2020. L'hiver dernier, il avait un peu trop abusé de l'alcool et avait fait une chute sur une piste verte avec 2,35 grammes d'alcool, rapporte La Provence.

C'est une descente en ski qui lui a valu très cher. Un éleveur dans la vallée de l'Ubaye, dans les Alpes-de-Haute-Provence, se transforme en moniteur de ski réputé quand vient l'hiver, mais ses aventures de la saison dernière l'ont fait atterrir devant le tribunal, rapporte La Provence, ce 25 décembre. Le 20 janvier dernier, le sexagénaire a voulu dévaler quelques pistes et s'est arrêté dans un restaurant haute altitude pour la pause du midi. Ce dernier a croisé plusieurs amis et a bu quelques verres avec eux.


Repu, mais surtout ivre, l'homme a pris en charge une classe d'enfants et pensait pouvoir faire quelques pistes vertes avec eux. "Je ne me suis pas aperçu du nombre de verres", a-t-il déclaré pour La Provence à la barre du tribunal correctionnel. Pourtant, à la première descente, le moniteur est tombé violemment et s'est blessé à la clavicule. Il a dû mettre fin au cours de ski, le nez en sang et les enfants ont été confiés à leurs enseignants après cette mésaventure.

Devant le tribunal, l'homme a avoué avoir dépassé la limite des trois verres de vin. D'ailleurs, il a aussi reconnu que sa chute sur une piste verte n'est pas anodine. "C'est vrai, je n'étais pas en état et ma chute est due à un tremplin verglacé", a dit le moniteur.

Un moniteur alcoolique

N'ayant pourtant pas pris conscience de son taux d'alcoolémie, il a été arrêté peu après par les gendarmes au volant de sa voiture. Il avait avec lui une bouteille de vin ainsi qu'une cannette de bière dans la poche. Ce n'était pas la première fois qu'il se faisait surprendre par les gendarmes en état d'ivresse, fait écho le média.

"Mon client n'est pas une mauvaise personne", a déclaré son avocat. Le sexagénaire n'a toutefois plus le droit d'exercer son activé de moniteur de ski pendant quatre ans, relate La Provence. Son avocat a bien tenté de plaider la clémence pour son client qui a affirmé vouloir mettre fin à son alcoolisme. Mais le tribunal l'a donc condamné à six mois de suspension de son permis, et à 60 jours-amendes à 7 euros. Enfin, il devra suivre un stage sur la sensibilisation à la sécurité routière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.