Alpes-de-Haute-Provence : stupéfaction après le pillage d'une église

Alpes-de-Haute-Provence : stupéfaction après le pillage d'une église©capture franceinfo

source franceinfo, publié le lundi 12 février 2018 à 08h10

C'est le choc dans le village de Simiane-la-Rotonde, dans les Alpes-de-Haute-Provence : l'église, rarement ouverte, a été cambriolée. C'est Isabelle Oudot, qui veille bénévolement sur cette église du XVIe siècle, qui a découvert le cambriolage, notamment dans la sacristie.

Et très vite, elle a compris que les malfrats avaient fait main basse sur le trésor. Même constat dans le reste de l'église : seuls les tableaux, plus difficiles à emporter, n'ont pas bougé.



Mais le plus choquant reste la disparition d'un buste de Sainte-Victoire. Une perte irréparable pour le village. "Pour nous autres, ça nous a fait un choc d'apprendre qu'ils avaient pris la statue de Sainte-Victoire, qui est la patronne de Simiane", déplore un habitant. Un village tranquille où ce pillage est très mal perçu. Meurtris, les habitants de Simiane-la-Rotonde espèrent que ces objets d'art classés au patrimoine mobilier des monuments historiques seront retrouvés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
131 commentaires - Alpes-de-Haute-Provence : stupéfaction après le pillage d'une église
  • Qu'est-ce qu'il a à faire d'une petite église chrétienne notre roi pro-islam......

  • A la chapelle que je vas depuis des lustres, avec tous mes pochtrons de compagnons de misère, ils n' ont jamais rien pris, ni contenants ni contenus.
    Non plus les souvenirs immatériels, en l' occurrence, les bitures mémorables.

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Notre super ministre de l'intérieur va peut être faire le déplacement pour se rendre compte et faire un discours.

  • Pas de réactions horrifiées de nos hommes politiques. C'est vrai qu'il ne s'agit que d'une église après tout et pas d'une synagogue ni d'une mosquée.
    Deux poids deux mesures de leur part. Mais est-ce que cela nous étonne encore ?

    avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Hélas vous avez raison.

    l'allais l'écrire.....ça ne passera pas au JT de 20h......

  • Pour éviter les pillages certains départements, comme la Meuse, ont crée des musées d'art sacré sécurisés où l'on peut admirer les œuvres d'art qui se trouvaient dans des églises de villages.