Aller au restaurant, partir en vacances... De quoi ont envie les Français pour le déconfinement ?

Aller au restaurant, partir en vacances... De quoi ont envie les Français pour le déconfinement ?
Tous les restaurants sont fermés depuis le deuxième confinement de novembre. (Illustration)

publié le jeudi 06 mai 2021 à 11h25

SONDAGE. L'institut Elabe s'est penché pour BFMTV sur les envies des Français à l'approche des nouvelles étapes de déconfinement.

Retourner au restaurant et partir en vacances font partie de leurs priorités.

Après des mois de restrictions pour tenter d'endiguer la propagation du Covid-19, le déconfinement a été amorcé le 3 mai dernier avec la levée de la limitation de déplacements à 10 kilomètres autour du domicile. Le 19 mai marquera la réouverture des terrasses et des lieux culturels. Une deuxième étape très attendue par les Français, puisque 49% d'entre eux rêvent de retourner au restaurant, selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV* et dévoilé mercredi 5 mai. Tous les restaurants sont fermés depuis le deuxième confinement de novembre. 



A la question : "Quand les différentes étapes du déconfinement auront eu lieu, qu'auriez-vous envie de faire en premier?", retourner au restaurant arrive en premier dans la liste des priorités des Français, en baisse néanmoins de trois point depuis le 17 février. Partir en vacances arrive en deuxième position (37%, -4), suivi de très près par le fait de pouvoir retrouver la famille (36%, +5) et les amis (34%, -1).



Près d'un un Français sur 5 souhaite a hâte de retourner au théâtre, cinéma, concert ou musée (19%, -4). En revanche, l'esprit ne sera pas vraiment festif, puisque seulement 17% des personnes interrogées veulent faire une soirée ou la fête et seulement 14% aller dans un bar. Il faut dire que le couvre-feu ne sera totalement levée que le 30 juin prochain. 

Par ailleurs, seuls 10% des sondés veulent reprendre le sport en salle ou collectif et seulement 6% retourner au travail comme avant.

Des priorités différentes

Les envies sont néanmoins différentes en fonction des tranches d'âges, du lieu d'habitation et des classes sociales. Les retrouvailles en famille sont particulièrement plébiscitées par les 65 ans et plus (49%), mais nettement moins par les moins de 35 ans (19%). Par ailleurs, les 18-24 ans sont sans surprise beaucoup plus nombreux à vouloir faire la fête (36% contre 17%) et aller dans un bar (32% contre 14%) que le reste de la population.

La volonté de partir en vacances met de son côté en lumière un véritable clivage social : si 46% des cadres prévoient déjà leurs voyages, c'est seulement le cas de 36% des catégories populaires. 

Au niveau géographique, on remarque que les Franciliens sont bien plus enclins à retrouver une activité culturelle que le reste des Français (31% contre 19%)

Relâchement en vue

La levée des restrictions devrait s'accompagner d'un certain relâchement de la part des Français. En effet, si 59% assurent qu'ils continueront à observer strictement les gestes barrières, 35% d'entre eux reconnaissent qu'ils respecteront certaines précautions sans pratiquer strictement les gestes en question. Un score particulièrement fort chez les jeunes : 54% chez les 18-24 ans et 43% chez les 25-34 ans. 

Un relâchement qui s'explique sans doute par l'état d'esprit des Français après un an de crise. Cette étude souligne en effet que 68% des Français confient éprouver de la lassitude, devant la colère (40%), la nostalgie (37%), la tristesse (37%) et la peur (29%).

*Enquête réalisée sur un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogé par Internet du 4 et 5 mai 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.