Alimentation : du plastique dans les mollusques, les crustacés et le sel

Alimentation : du plastique dans les mollusques, les crustacés et le sel
Un étal de fruits de mer, à Lyon, le 29 décembre 2006.

, publié le mardi 28 août 2018 à 16h35

Selon l'étude, la contamination est la même selon les zones d'origine de ces aliments ou les méthodes de production (pêche ou élevage), ce qui révèle l'omniprésence de plastique dans les océans.

Du plastique dans les océans, mais aussi dans nos assiettes de fruits de mer. Selon une étude réalisée par le magazine Que choisir et publiée mardi 28 août, deux tiers des produits issus de la mer contiennent des particules de microplastiques.





Pour réaliser cette étude, le magazine a testé près de 102 échantillons de trois produits différents : des mollusques, des crustacés, mais aussi du sel. Et le résultat fait froid dans le dos. Près de 71 % des mollusques contiennent des particules de plastique inférieures à 5 millimètres ainsi que 66 % des sels et des crustacés.

Selon l'étude, les chiffres sont les mêmes selon les zones d'origines de ces aliments ou les méthodes de production (pêche ou élevage). Une conclusion qui révèle la présence de plastique dans tous les océans.

Des risques pour "la croissance, la reproduction et le fonctionnement hormonal"

Selon Que choisir, la présence de particules de microplastiques dans nos aliments "perturbent la croissance, la reproduction et le fonctionnement hormonal", explique le magazine qui s'appuie sur plusieurs études. Mais plus grave encore, ces microplastiques sont parfois porteurs d'éléments toxiques, comme des phtalates, des retardateurs de flammes ou encore du bisphénol A.

Pour limiter ce drame écologique, le magazine rappelle quelques règles simples comme ne plus utiliser des produits en plastiques à usage unique comme les pailles ou les cotons-tiges, ne pas sur-emballer ces produits alimentaires ou utiliser des cabas en tissus plutôt que des poches en plastique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.