Alençon : les forces de l'ordre prises pour cible lors d'une nuit de violences urbaines

Alençon : les forces de l'ordre prises pour cible lors d'une nuit de violences urbaines©Panoramic

publié le mercredi 27 octobre 2021 à 09h00

Des policiers d'Alençon et des pompiers ont été pris pour cible par des tirs de mortiers alors qu'ils tentaient d'intervenir dans le quartier de Perseigne selon le journal Ouest-France.

Après les incidents dans le quartier de la Duchère à Lyon (Rhône), les membres des forces de l'ordre ont encore été pris à partie en France. Une dizaine de véhicules ont été incendiés durant la nuit du mercredi 27 octobre 2021 à Alençon dans le département de l'Orne et les forces de l'ordre ainsi que les pompiers ont reçu des tirs de mortiers alors qu'ils voulaient intervenir. Selon le journal Ouest-France, une trentaine de jeunes du quartier de la Perseigne seraient à l'origine des incendies mais aussi des tirs de mortiers. 


Pour la préfète de l'Orne, Françoise Tahéri, qui a pris la parole sur l'antenne de BFMTV, ces actions sont dignes de « violences urbaines ». Pour elle, « l'enquête démontrera qui est à l'origine des incendies et des violences contre les pompiers et les forces de l'ordre ». En début d'après-midi, le mardi 26 octobre, les policiers d'Alençon ont arrêté des trafiquants de drogue en flagrant délit selon la préfète sur l'antenne de BFMTV. Seule l'enquête pourra prouver qu'il y a un lien entre les deux évènements.


Selon les informations de la chaîne, aucun individu n'aurait été interpellé dans la matinée mais Joaquim Pueyo, le maire de la ville, a clairement fait comprendre que cela ne devrait pas durer. Mais pourquoi aucune arrestation n'a encore eu lieu ? Il expliquait au micro de BFMTV que le « profil des agresseurs n'a pas encore été déterminé ». « J'ai mis en place de la vidéo surveillance et nous allons tout faire pour la renforcer dans les prochaines semaines voire même dans les prochains jours », ajoute-t-il. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.