Aisne : les bénéficiaires du RSA devront consacrer 35 heures par semaine à leur réinsertion

Aisne : les bénéficiaires du RSA devront consacrer 35 heures par semaine à leur réinsertion
Un panneau situation une Caisse d'allocations familiales à Lille, le 31 janvier 2019.

, publié le jeudi 27 juin 2019 à 14h25

L'Aisne compte 17.000 foyers bénéficiaires du RSA, soit 38.000 personnes, pour un coût de 106 millions d'euros.

Passage du permis de conduire, bénévolat, formation, immersion en entreprise... Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) dans l'Aisne devront consacrer 35 heures par semaine à leur projet de réinsertion, rapporte RTL jeudi 27 juin.


"C'est proposer un contrat d'engagement réciproque qui existe déjà dans la plupart des départements, qui n'est pas suffisamment généralisé, (...) proposer des activités qui permettent la réinsertion à chacun des allocataires, explique le président du conseil départemental de l'Aisne Nicolas Fricoteaux. Il pourra s'agit de "passer le permis le conduire, une immersion en entreprise, des formations, du bénévolat, des travaux saisonniers. C'est tout ce qui peut amener l'allocataire vers l'emploi", dans le cadre d'un "accompagnement individualisé".



"Il n'est pas question de faire travailler les gens 35 heures au prix du RSA, précise-t-il auprès de l'Aisne Nouvelle, mais de leur proposer un parcours d'insertion de 35 heures par semaine." L'Aisne compte 17.000 foyers bénéficiaires du RSA, soit 38.000 personnes, pour un coût de 106 millions d'euros.

En 2017, le département du Haut-Rhin avait demandé aux bénéficiaires du RSA de consacrer 7 heures par semaine au bénévolat. La mesure, attaquée en justice par le préfet, avait été validée en 2018 par le Conseil d'État.



 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.