Airbus : 7 salariés sanctionnés pour avoir bizuté des lycéens en stage

Airbus : 7 salariés sanctionnés pour avoir bizuté des lycéens en stage

Un employé Airbus dans l'usine de Bouguenais, le 20 mars 2017 (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 22 juillet 2017 à 14h00

La plaisanterie ne passe pas. Des employés du site Airbus de Colomiers, près de Toulouse, ont été rappelés à l'ordre par leur hiérarchie pour des faits de "harcèlement" et d'"humiliation" sur des nouveaux venus, dont des lycéens en stage, dans ce qui s'apparente à des épreuves de bizutage, selon une information de France Bleu.

Six des employés concernés ont été mis à pied temporairement tandis qu'une septième personne a tout bonnement été licenciée.

La sanction est exceptionnelle. Tous les sept travaillaient sur la chaîne d'assemblage de l'A330 à Colomiers, en Haute-Garonne. Ils sont soupçonnés d'avoir malmené les jeunes recrues de leur service et notamment des stagiaires, dont des lycéns, selon France Info. Il s'agissait d'une forme de bizutage, a expliqué un porte-parole d'Airbus sans entrer dans les détails. "À la suite de plaintes relatives à des faits de harcèlement et d'humiliation particulièrement graves et répétés sur plusieurs personnes au sein d'un de ses sites, Airbus a diligenté une enquête interne approfondie. Cette enquête a mis en évidence des agissements contraires à la loi, aux valeurs et à l'éthique d'Airbus", a expliqué la firme au journal local La Dépêche.



- "DISCRIMINATIONS ET VEXATIONS"

Parmi les sept personnes sanctionnées, on compte des agents chargés de l'encadrement des salariés, qui auraient en principe du empêcher ces agissements. La direction de l'avionneur français a adressé une lettre à tous les travailleurs de l'unité au sein de laquelle se sont déroulés les faits. Dans ce courrier, il est précisé que "ces faits s'étalent sur une période de plusieurs mois, traduisant des comportements discriminatoires et vexatoires de la part de collègues de travail pouvant être qualifiés de sévices et harcèlement". À l'annonce du licenciement d'un employé, un mouvement social a été initié pour réclamer une "réévaluation" à la baisse de la sanction. La direction d'Airbus a toutefois tranché en maintenant sa décision.
 
74 commentaires - Airbus : 7 salariés sanctionnés pour avoir bizuté des lycéens en stage
  • Effectivement les hiérarchies ont toujours raison même quand ils ont tord.Face aux salariés ils s'unissent pour faire pression sur les personnes qui voudraient faire remonter des informations à la direction.Ils vont jusqu’à se servir de leurs pouvoirs hiérarchiques pour régler leurs problèmes avec l'argent de la société.(Prime,promotion etc..)
    Si la direction à laisser s'instaurer cette pratique c'est aux hiérarchies qu'il faut s'en prendre.
    La surveillance des processus intégré le facteurs humains ou les agents de maîtrise sont formés pour gérer et éviter ainsi toute déviation aux règles. La hiérarchie transmet les valeurs du groupe en rappelant l’importance de l’éthique.

  • On aurait bien souhaité que la Direction d'Airbus helicopter's Marignane réagisse aussi vite que pour notre collègue. Il s'est fait harceler pendant des années et pour éviter qu'il témoigne de faits graves, ils l'ont licencié comme un malpropre.

  • Si cela est avéré, ils faut qu'il y ait une sanction, mais parle t'on de harcèlements, humiliations, vexations de la part de la hiérarchie (les affaires sont foison aux prud'hommes)...

  • Le bizutage aurait du se limiter à un gonflage des hélices des avions.

    Oui, ou aller chercher la bulle du niveau.

  • Bravo une très bonne réaction de la direction

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]