Airbnb : une locataire expulsée et condamnée à rembourser 46.000 euros

Airbnb : une locataire expulsée et condamnée à rembourser 46.000 euros
Le logo Airbnb à Paris, le 29 août (illustration)

publié le samedi 27 octobre 2018 à 11h50

L'occupante de l'appartement a régulièrement sous-loué son logement parisien durant sept ans, sans l'accord de sa propriétaire. Sur la plateforme de réservation Airbnb, le tarif par nuit équivalait à trois fois le prix que paie réellement la locataire, selon une information France Bleu.

C'est une lourde condamnation qu'a prononcé la justice, mercredi 24 octobre.

Une habitante de Paris du XVIIIe arrondissement de la capitale va devoir verser plus de 46.277 euros à sa propriétaire, en remboursement de l'intégralité des bénéfices obtenus grâce à la sous-location de son logement.



De 2011 à 2018, la locataire a mis en ligne son logement à de nombreuses reprises sur le site Airbnb. Outre le fait que sa propriétaire n'avait pas donné son accord, l'habitante proposait de loger des clients pour 60 euros la nuit, soit trois fois le coût réel du loyer, estimé à 20 euros par jour. L'habitante versait en effet 620 euros par mois à sa logeuse, rapporte France Bleu.



La locataire, qui doit quitter son appartement dans les deux mois, veut entamer des poursuites judiciaires contre Airbnb, qu'elle juge coresponsable. Selon son avocat, le site a violé ses obligations légales et notamment le plafond de location annuel, fixé à 120 jours. Au 1er janvier prochain, les plateformes d'hébergement en ligne auront pour obligation de transmettre au fisc les revenus générés par leurs utilisateurs et de collecter la taxe de séjour dans les 20.000 communes qui la perçoivent en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.