Airbnb retire une carte de paiement qui permet de contourner le fisc

Airbnb retire une carte de paiement qui permet de contourner le fisc

Le logo d'Airbnb.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 12h59

La carte, émise à Gibraltar, permettait des transactions totalement opaques pour le fisc.

Face à la polémique, Airbnb recule. Mis sous pression en France, la plateforme de location de meublés touristiques Airbnb fait le dos rond. Alors que la mairie de Paris menace de poursuites judiciaires dans un autre dossier, la société a promis de ne plus proposer en France une carte de paiement soupçonnée de favoriser la fraude fiscale. 

Emmanuel Marill, le directeur France d'Airbnb, avait été convoqué au ministère de Finances lundi 11 décembre. Il "s'est engagé à ce que l'entreprise renonce à toute utilisation de la carte prépayée 'Payoneer' sur le marché français", a indiqué Bercy dans un communiqué.

"Cette décision responsable permet d'écarter toute opportunité de fraude ouverte par l'utilisation de ce mode de paiement", souligne le texte. Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, ont rappelé au patron d'Airbnb "les obligations légales en matière de déclaration des revenus générés par l'activité des plateformes en France", est-il précisé. Airbnb a souligné de son côté avoir souhaité "répondre aux inquiétudes liées à de possibles abus d'une carte de débit" même si elle est "actuellement détenue par bien moins de 1% des hôtes en France". "C'est pourquoi l'entité en charge des paiements chez Airbnb a choisi de retirer cette carte en France".

Cette carte, issue d'un partenariat entre Airbnb et la société américaine Payoneer, permet de recevoir les paiements des locataires. Un hôte peu l'obtenir en "trois clics" précisait franceinfo le 1er décembre, gratuitement et en fournissant uniquement un numéro de passeport. 

L'argent qui y est versé par les locataires est envoyé directement à Gibraltar, et peut ensuite être dépensé, comme avec une carte bancaire classique. Sauf que toute la transaction est opaque : le fisc n'en a aucune connaissance et ne peut pas l'imposer.

Paris met la pression

A Paris, la ville menace de poursuites judiciaires les plateformes de location qui seraient trop lentes à retirer les annonces de locations qui ne sont pas dûment enregistrées. Elle "met en demeure Airbnb, Homeaway, Paris Attitude, Sejourning et Wimdu de retirer les annonces sans numéro d'enregistrement", a indiqué à l'AFP Ian Brossat, adjoint PCF au Logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Faute de quoi, "nous ferons appel aux juridictions compétentes, en l'occurrence le tribunal de grande instance de Paris", a-t-il assuré. Depuis le 1er décembre, tout loueur de meublé touristique doit être enregistré et son numéro d'enregistrement figurer sur l'annonce en ligne afin de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée limite légale de location de 120 jours par an.

 
7 commentaires - Airbnb retire une carte de paiement qui permet de contourner le fisc
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]