Aides au logement : qui est concerné par la baisse ?

Aides au logement : qui est concerné par la baisse ?
Des immeubles à Paris, le 27 février 2015 (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 23 juillet 2017 à 18h08

Pour de nombreux foyers modestes, la nouvelle est tombée comme un couperet. À partir du mois d'octobre, le gouvernement va rogner sur les allocations d'aide au logement. Les plus connues d'entre elles, les APL, sont destinées aux étudiants mais les jeunes ne seront pas les seuls touchés par ce coup de rabot.

Les aides personnelles au logement bénéficient au total à 6,5 millions de ménages français et coûtent 18 milliards d'euros par an au budget de l'État, selon la responsable du ministère de la Cohésion des territoires.



97,5 MILLIONS D'ÉCONOMIES SUR LES TROIS DERNIERS MOIS DE L'ANNÉE

Versées par la Caisse d'allocation familiale (CAF), les aides au logement se décomposent en trois catégories:
- l'aide personnalisée au logement (APL), qui profite notamment à environ 800.000 étudiants
- l'allocation de logement social (ALS)
- l'allocation de logement familial (ALF)

Dans le détail, c'est l'Aide personnalisée au logement qui est versée au plus grand nombre. Sa baisse concernera 2,8 millions de personnes, tandis que l'ALS est versé chaque mois à 2,4 millions de foyers. Enfin, l'ALF est l'allocation qui est la moins versée, avec 1,3 millions de ménages concernés.

Une baisse de ces aides de 5 euros par mois et par ménage représenterait une économie mensuelle de 32,5 millions d'euros, soit 97,5 millions sur les trois derniers mois de l'année en cours.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
43 commentaires - Aides au logement : qui est concerné par la baisse ?
  • une allocation suivant les revenus au départ le un euro symbolique la suite a voir

  • Puisque il s'agit de logements sociaux le niveau des loyers devrait être à la mesure des revenus des locataires. S'ils ont besoin d'allocations spéciales pour payer leur appartement, c'est que quelque chose ne fonctionne pas bien dans le système et qu'il faut revoir la réglementation.

  • Pour l'imposition 2016, la valeur d'un repas pris au foyer est de 4,70 €..

  • avatar
    Pourlapaix  (privé) -

    Que l'état aide nos étudiants et supprime les avantages donnés aux acquéreurs de logement étudiant.

  • On diminue l'APL de 5 euros d'un côté, et de l'autre on n'impose plus le capital dans le calcul de l'ISF...on voit bien pour qui travaille ce gouvernement !