Agression sexuelle : la fille d'Éric Besson accuse l'ancien ministre Pierre Joxe

Agression sexuelle : la fille d'Éric Besson accuse l'ancien ministre Pierre Joxe

La romancière Alexandra Besson, alias Ariane Fornia, fille d'Eric Besson le 4 mai 2004 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 19 octobre 2017 à 22h40

HARCÈLEMENT. Sur son blog, l'écrivaine Ariane Fornia avait accusé jeudi "un ancien ministre de François Mitterrand" d'avoir glissé sa main sous sa jupe à l'Opéra lorsqu'elle avait 20 ans.

Dans une interview accordée à L'Express, la fille d'Éric Besson a fini par désigner l'ancien ministre de l'Intérieur et de la Défense Pierre Joxe (75 ans à l'époque, 83 ans aujourd'hui) "pour qu'on ne commence pas à soupçonner tous les anciens ministres de François Mitterrand".

#MoiAussi, #balancetonporc, #quellavoltache (cette fois où)... Alors que l'affaire Weinstein fait les gros titres de la presse, la parole se libère dans le monde entier à coups de mots-dièse sur Twitter pour dénoncer les agressions sexuelles. Le milieu du show-business est loin d'être le seul impacté. Celui de la politique aussi.

"POUR QUE LA HONTE CHANGE DE CAMP"

Ces dernières années, de l'affaire DSK à celle Denis Baupin la liste est longue d'actes sexistes jusqu'à des révélations d'agressions sexuelles dans le monde politique. Un nouveau témoignage vient alimenter la polémique, celui de la fille de l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy Éric Besson. Ariana Fornia, de son vrai nom Alexandra Besson, a publié mercredi 18 octobre sur son blog un billet intitulé "#Moiaussi : pour que la honte change de camp".



"Cela fait plusieurs jours que j'hésite. Mais moi aussi, #moiaussi, j'ai besoin de vous raconter", écrit la jeune femme de 28 ans, qui se présente comme un "écrivain voyageur". Après avoir décrit deux premières agressions survenues dans sa jeunesse, l'une chez un petit-ami à l'âge de 13 ans et l'autre à 19 ans dans le métro, elle décrit "la troisième agression, ou comment j'ai été agressée par un ancien ministre".

"Ce n'est pas la 'pire', mais celle qui m'a intellectuellement le plus ébranlée, affirme-t-elle. Parce que les deux premières fois, je me disais que c'était peut-être ma faute. (...) Mais cette fois-là, j'ai compris que ça pouvait arriver à n'importe quelle femme, dans n'importe quelle circonstance, que personne n'était à l'abri."

"C'EST UN COMBAT SILENCIEUX, GROTESQUE"

À l'époque, Ariana Fornia a 20 ans et son père est ministre. Si elle vit mal la médiatisation, elle apprécie en revanche un avantage en particulier : celui d'être invité avec son père régulièrement à l'opéra. Ce soir-là, son père ne la rejoint qu'à l'entracte dans "la rangée VIP" de l'Opéra Bastille de Paris, "des places où tout le monde sait qui vous êtes et voit ce que vous faites."

"Un vieux monsieur à l'air éminemment respectable s'assoit donc à ma droite. Son épouse est à sa droite à lui. J'insiste. Son épouse est là. La représentation commence. Et au bout de dix minutes, le vieux monsieur a sa main sur ma cuisse. Je me dis qu'il doit être très âgé, perturbé. Je le repousse gentiment. Il recommence. Rebelote. Une troisième fois. Il commence à remonter ma jupe. Il glisse sa main à l'intérieur de ma cuisse, remonte vers mon entrejambe", raconte la jeune femme.

"J'enlève sa main plus fermement et je pousse un cri d'indignation étouffé, bouche fermée. Tout le monde me regarde. Il arrête. Dix minutes plus tard, il recommence. Je lui plante mes ongles dans la main. C'est un combat silencieux, grotesque, en plein opéra Bastille. Wagner sur scène, le vieux pervers contre la gamine en pantomime dans la salle", poursuit-elle.

UN ANCIEN MINISTRE, GRANDE FIGURE DE GAUCHE

À l'entracte, elle se renseigne sur l'identité de son agresseur : "c'est un ancien ministre de Mitterrand, membre de plusieurs gouvernements, qui a occupé des fonctions régaliennes, qui est une grande figure de gauche, décoré de l'Ordre national du mérite et de plusieurs autres Ordres européens".

À l'époque, avec son père, ils décident "de ne rien faire". Elle qui ne supporte pas la médiatisation de son père, refuse de s'exposer davantage. Aujourd'hui, elle parle, mais refuse de dévoiler le nom de cet ancien ministre. "Un reste de peur me retient, mais je crois avoir donné beaucoup d'indices. Et s'il se reconnaît et qu'il lui prend l'envie saugrenue de m'attaquer en diffamation, qu'il sache que mon père et son officier de sécurité d'alors pourront témoigner contre lui. Qu'il sache que je le méprise profondément, et que je plains sa femme."

Ariana Fornia raconte ensuite deux autres épisodes de harcèlement sexuel. "Aujourd'hui, en voyant déferler les #moiaussi, je me dis que je ne veux plus accepter (...) J'aspire à un monde amical et sain, où la confiance et l'amitié sont permises par le respect mutuel. Où personne ne vous touche, ne commente votre corps, ne vous scrute, sans votre consentement. Et je crois que cette semaine, nous avons fait un pas dans la bonne direction", affirme-t-elle, exhortant à continuer "le combat."
 
6 commentaires - Agression sexuelle : la fille d'Éric Besson accuse l'ancien ministre Pierre Joxe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]