Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : recherches infructueuses dans un cimetière du Var

Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : recherches infructueuses dans un cimetière du Var
L'ancienne maison de Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes.

publié le jeudi 24 juin 2021 à 14h25

L'homme, introuvable depuis 2011, connaît bien le secteur pour y avoir passé une partie de ses étés

Les recherches se poursuivent pour essayer de retrouver la piste de Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné du quintuple assassinat de son épouse et de ses quatre enfants à Nantes en avril 2011 et introuvable depuis. Dans la nuit de lundi à mardi, la police a ainsi effectué des recherches dans un cimetière de Grimaud, dans le Var, révèlent franceinfo et Le Parisien jeudi 24 juin, citant des sources proches de l'enquête. 


Plusieurs tombes ont été inspectées et fouillées par l'Office central pour la répression des violences.

Des prélèvements ont également été effectués. En vain. Les enquêteurs cherchaient à vérifier si le père de famille avait pu se suicider dans ce cimetière varois. Ils cherchaient également la carabine 22 Long Rifle avec laquelle il aurait abattu ses proches.

Xavier Dupont de Ligonnès connaît bien cette région. Son père possédait un moulin à Port-Grimaud et Xavier Dupont de Ligonnès a passé une partie de ses étés là-bas lorsqu'il était enfant. Selon Le Parisien, l'homme se promenait de temps en temps dans le cimetière de Grimaud. Xavier Dupont de Ligonnès avait continué à se rendre régulièrement à Grimaud avec sa propre famille une fois adulte, sa tante possédant une résidence dans les terres. La petite commune varoise se situe en outre seulement à une trentaine de kilomètres de l'hôtel de Roquebrune-sur-Argens où Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois, le 15 avril 2011. 

Ces investigations font partie des "vérifications régulières" menées dans le cadre de cette affaire. En mai 2021, les enquêteurs avaient ainsi mené des recherches, là aussi infructueuses, dans une abbaye traditionaliste de Saint-Michel-en-Brenne dans l'Indre. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.