Affaire Vincent Lambert : "Le voir partir, c'est le voir en homme libre", explique son épouse

Affaire Vincent Lambert : "Le voir partir, c'est le voir en homme libre", explique son épouse
Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert réclame le droit à "la discrétion".

publié le lundi 20 mai 2019 à 18h40

Interrogée sur RTL, Rachel Lambert réclame le "droit à la discrétion" et souhaite désormais être laissée "en paix".

"Le moment est à la dignité, à l'accompagnement et à l'amour". Interrogée lundi 20 mai au micro de RTL, Rachel Lambert l'épouse de Vincent Lambert, patient dans un état végétatif depuis 10 ans, aimerait que son mari puisse mourir en paix. "Le voir partir, c'est le voir en homme libre", explique-t-elle, émue. 


"Qu'on nous laisse en paix"

"Chacun peut avoir son opinion et ses propres convictions", d'autant que "la liberté de Vincent n'entrave en rien la liberté des autres", souligne-t-elle. Et de poursuivre : "Mais surtout qu'on nous laisse dans notre intimité et dans la discrétion maintenant". Elle conclut : "Qu'on nous laisse en paix dans la dignité pour tout un chacun. Et pour Vincent en premier".

Rejet de la CEDH

Après avoir rejeté la première requête des parents de Vincent Lambert, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a de nouveau rejeté la demande des parents, qui lui avait réclamé la suspension du processus d'arrêt des traitements.


De son côté, le chef de l'État, Emmanuel Macron, a estimé ce lundi qu'il ne lui "appartenait pas de suspendre" l'arrêt des traitements concernant Vincent Lambert. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.