Affaire Vincent Lambert : afflux sur le site pour déclarer ses directives anticipées

Affaire Vincent Lambert : afflux sur le site pour déclarer ses directives anticipées
Le CHU de Reims où est hospitalisé Vincent Lambert. Photo d'illustration.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 20 juin 2019 à 15h56

Le site du service public permettant de déclarer leurs directives anticipées a connu récemment un afflux de visiteurs.

Les Français ne le savaient peut-être pas. Mais l'affaire Vincent Lambert a permis à nombre d'entre eux d'apprendre qu'il existait un site sur lequel ils pouvaient déclarer leurs directives anticipées de fin de vie.

Ce site dédié a enregistré du 20 mai au 16 juin 230.000 visites, contre 10.000 le mois précédent.

Même s'il est impossible de savoir combien de personnes ont réellement déclaré leurs directives, ce chiffre illustre quoi qu'il en soit un intérêt grandissant pour la question.


La procédure d'arrêt des traitements du jeune homme, hospitalisé depuis 2009 au CHU de Reims dans un état de conscience minimal, avait été lancée il y a un mois, avant que la cour d'appel de Paris n'ordonne à la surprise générale son maintien en vie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.