Affaire Seznec : ses petits-enfants dévoilent la vérité

Affaire Seznec : ses petits-enfants dévoilent la vérité
Guillaume Seznec et Pierre Quéméneur, photos d'archives.

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 mai 2018 à 17h57

Guillaume Seznec avait été condamné, en 1924, au bagne à vie pour avoir tué Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère.

Derrière l'une des plus grandes affaires judiciaires du siècle dernier, l'affaire Seznec, se cacherait en fait un secret de famille bien caché, révèlent France 2 et Le Télégramme. Les héritiers de Guillaume Seznec révèlent aujourd'hui la vérité à propos du meurtre de Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère, près d'un siècle après la fait pour lequel leur grand-père avait été condamné au bagne à vie.





Jean-Yves et Gabriel Seznec, ses petits-fils, expliquent que c'est en fait leur grand-mère qui aurait tué le conseiller général en état de légitime défense après avoir été sexuellement agressée.

"Un homicide involontaire"

"J'ai envie que la vérité se sache", affirme Jean-Yves Seznec. Avant de mourir, leur père Guy Seznec leur avait confié ce qu'il s'était passé le dimanche 27 mai 1923. "Papa, il m"avait dit : 'C'est une affaire toute simple, ça je me souviens de ses mots, c'est une affaire toute simple qui a été compliquée à outrance'".



"La grand-mère s'est défendue, elle a eu un geste de défense. Notre père n'a pas vu tomber Quémeneur, mais il était par terre quand il a regardé par la fenêtre. Cela a duré quelques secondes entre le moment où sa mère a crié et celui où il a regardé à la fenêtre", raconte encore Jean-Yves.

"Ils n'ont pas voulu sa mort, c'est un homicide involontaire finalement", conclut le petit-fils de Guillaume Seznec.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.