Affaire Naomi Musenga : "Nous nous acheminons vers un élément de faute personnelle", annonce le directeur général du CHU de Strasbourg

Affaire Naomi Musenga : "Nous nous acheminons vers un élément de faute personnelle", annonce le directeur général du CHU de Strasbourg©ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP

franceinfo, publié le jeudi 10 mai 2018 à 19h39

La famille de Naomi Musenga, décédée à l'hôpital de Strasbourg fin décembre après un appel pris à la légère par le Samu, réclame des réponses à ses questions sur la mort de cette jeune femme de 22 ans mais elle refuse d'ériger l'opératrice du Samu en bouc émissaire, a indiqué jeudi son avocat. Mercredi, le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire pour faire la lumière sur le décès de la jeune femme. L'opératrice a été suspendue par le CHU de Strasbourg "à titre conservatoire".

Invité de franceinfo jeudi, Christophe Gautier, directeur général des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, a indiqué que l'enquête s'achemine "vers un élément de faute personnelle", le planning de travail de l'opératrice ne laissant pas apparaître de "condition

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.