Affaire Maëlys : ses parents dénoncent "six mois de prise d'otage"

Affaire Maëlys : ses parents dénoncent "six mois de prise d'otage"
Les parents de Maëlys lors d'une conférence de presse à Villeurbanne, le 28 septembre 2017.

Orange avec AFP, publié le jeudi 08 mars 2018 à 18h42

Moins d'un mois après les aveux de Nordahl Lelandais, qui a confirmé avoir "involontairement" tué Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017, ses parents ont pris la parole au cours d'une conférence de presse.

Après avoir nié pendant de longs mois, Nordahl Lelandais a finalement avoué le 14 février dernier. Il avait alors conduit les magistrats et les enquêteurs là où il avait déposé le corps de la fillette de 9 ans, à Atignat-Oncin, en Savoie.



Nordahl Lelandais affirme avoir tué Maëlys de "manière involontaire". Une thèse à laquelle ne croient pas ses parents, Jennifer Clayet-Marrel et Joachim De Araujo, qui s'expriment pour la première fois depuis la découverte du corps de leur fille.

Les parents s'étaient déjà exprimés publiquement une première fois, le 28 septembre 2017, juste après la mise en examen de Nordahl Lelandais pour enlèvement. Ils l'avaient alors exhorté à dire la vérité sur la disparition de Maelys.

"Six mois de prise d'otage"

"Tu nous laisses un grand vide, la maison est triste sans toi", a d'abord déclaré la mère de la fillette. "Tu es une fille exceptionnelle, tu es, tu étais, tu seras toujours dans nos coeurs", décrit-elle encore avant d'ajouter : "Tu ne connaîtras pas les joies qui jalonnent la vie de tout être humain. Nous ne t'oublierons jamais".



"Maëlys sois-en certaine, ton assassin est désormais en prison. Ce que [Nordahl Lelandais] a fait est inexcusable et impardonnable", a conclu Jennifer Clayet-Marrel.

Le père a, de son côté, commencé par remercier "les enquêteurs et les magistrats pour leur travail minutieux" avant de dénoncer la façon dont l'avocat de Nordahl Lelandais s'est comporté pendant l'enquête. "Nous avons une pensée pour la famille d'Arthur Noyer", a conclu Joachim De Araujo.

Leur avocat, Me Fabien Rajon, a ensuite pris la parole pour dénoncer les "six mois de prise d'otage de ses clients". "Nous avons perdu 6 mois, 6 mois d'une attente insupportable", a-t-il insisté avant de critiquer, lui aussi, la prise de parole de l'avocat de Nordahl Lelandais.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
90 commentaires - Affaire Maëlys : ses parents dénoncent "six mois de prise d'otage"
  • il a aussi planquer le cadavre et laver sa voiture pour la vendre de maniere "involontaire" je suppose ?

  • Pour résumer, il faut donc que la justice se précipite et condamne un accusé sans être sûr de sa culpabilité qui bien sûr n'a pas le droit d'avoir un avocat qui essaye de le défendre.....Et puis quoi encore ?

    Avec toutes les preuves accumulées on ne pouvait douter. Un être pareil comment peut on le croire un instant, on jette un short dans une pouvelle, photo de caméro et on doute. J'espère que vous n'avez pas d'enfant;...

    A vous lire il n'y a que les assassins qui ont droit à être défendus

    Vous vous foutez de la gueule de cette famille,il faut le faire parler très rapidement et en finir ,voter la peine de mort pour des crapules pareils.

    Vous êtes sans doute un pote à Lelandais pour réagir de la sorte...

    a vous lire vous ne croyais pas que Lelhander a tué cette pauvre petite Maëlys mais quel cœur avez vous de dire cela que jamais ça vient a vous arrivé je sais pas qui vous êtes un papa ou une maman ou bien un membre de la famille de cet assassin pour en prendre cette position ..........

  • Compassion pour eux mais ils auraient mieux fait de ne pas s'exposer et après dénoncer la surmédiatisation de leur affaire. Incompréhensible!

  • 6 mois de prise d'otages organisée par l'avocat de lelandais

  • 2je ne veux pas accabler les parents ,c'est déjà assez triste comme cela ,mais on doit s'interroger sur ce qu'ils faisaient à cette heure avancée de la nuit et surtout surveiller cette petite fille contre les prédateurs en tous genre ,il devait y avoir beaucoup de monde cela devait être la fête mais moi je ne quittait pas ma fille des yeux dans ce genre de situation ,que la petite maelys repose en paix .

    vous êtes bien cruel envers ces parents, lorsque l'on est à une fête on est pas censé y rencontrer un criminel, vous me semblez bien trop parfait dans vos écrit

    encore des donneurs de lecon

    Ne pensez vous pas que les parents culpabilisent de ne pas s'être aperçu du danger que pouvait courir Maëlys au milieu de cette fête familiale? C'est facile de dire avec le recul que vous, vous ne quitteriez pas votre enfant des yeux dans des circonstances festives. Je vous plains vous et votre progéniture. Sachez que personne, même vous, n'est à l'abri d'un moment d'inattention .