Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais reste en prison

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais reste en prison

Nordahl Lelandais est le principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys en août 2017 (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 février 2018 à 16h41

Nordahl Lelandais va rester derrière les barreaux. Sa demande de remise en liberté a été rejetée vendredi 9 février par la cour d'appel de Grenoble.

Nordahl Lelandais, âgé de 34 ans, est soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys en Isère et il est écroué depuis le mois de septembre. "Par décision de ce jour, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble a confirmé l'ordonnance du juge des libertés et de la détention (JLD) refusant la mise en liberté de Nordahl Lelandais", écrit la cour dans un communiqué.

Une première demande avait déjà été rejetée par le JLD le 23 janvier. Cet appel était avant tout symbolique car Nordahl Lelandais est également mis en examen et détenu, depuis décembre, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier.

Des images de vidéosurveillance au cœur de l'accusation

Le suspect était présent jeudi lors de l'audience devant la chambre de l'instruction à Grenoble. "Il n'a aucune raison de se cacher. Il a répondu aux questions qui lui étaient posées comme il l'a toujours fait", avait commenté son avocat, Me Alain Jakubowicz, pour qui le dossier "doit être remis à l'endroit".

L'avocat des parents de Maëlys, Me Fabien Rajon, s'était "opposé" à sa remise en liberté, "comme le parquet général", en insistant sur des images de vidéosurveillance qui sont au cœur de l'accusation.

Ces images, filmées dans la nuit du 26 au 27 août par une caméra de Pont-de-Beauvoisin, où la fillette a disparu lors d'une fête de mariage, montrent une voiture identifiée par le parquet comme celle de Lelandais, avec à son bord "une silhouette frêle dans une robe de couleur blanche" comme celle que la fillette portait ce soir-là. Selon Me Rajon, les parents "ont reconnu des éléments de la robe et notamment la bretelle".

La défense, de son côté, conteste la chronologie des faits reprochés au suspect et le caractère probant de ces images.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
44 commentaires - Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais reste en prison
  • pourquoi ne cherche-t-on pas du côté de la famille ????

  • avatar
    ptitgibus  (privé) -

    C'est normal ... le contraire aurait été anormal.

  • Lelandais est un prédateur, c’est certain !
    Çà commence à parler, comme le militaire qui vient de faire une déposition contre Lelandais qui l’a abordé dans une boite de nuit et l’a même poursuivi par la suite !!!
    Sans doute de la même façon dont l’autre militaire a disparu mais celui ci a eu de la chance et est toujours en vie.
    L’étau se resserre !!!

  • avatar
    au_fait  (privé) -

    ouf trop d'indices concordants, voiture timing, caméra de surveillance et présence à ces côtés d'une silhouette blanche robe reconnue,ADN dans la voiture... jet des vêtements...arrêt téléphone caché ...
    et en fouillant bingo, avec une autre affaire, mais cette fois-ci on a un cadavre....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]