Affaire Maëlys : la reconstitution permet de "confronter" le mis en examen "aux incohérences ou aux invraisemblances de sa version"

Affaire Maëlys : la reconstitution permet de "confronter" le mis en examen "aux incohérences ou aux invraisemblances de sa version"©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

franceinfo, publié le mardi 25 septembre 2018 à 00h44

Une reconstitution de la mort de la petite Maëlys a été organisée dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 septembre avec Nordahl Lelandais, mis en examen dans l'affaire. Vincent Charmoillaux, secrétaire national du Syndicat de la magistrature et ancien juge d'instruction, explique lundi sur franceinfo qu'une reconstitution permet de "confronter [la personne mise en examen] aux incohérences ou aux invraisemblances de sa version".

franceinfo : La reconstitution sert-elle à visualiser le crime, à provoquer un déclic chez la personne mise en examen ?

Vincent Charmoillaux : À provoquer un déclic, mais pas toujours sur le moment. En fait, une reconstitution est quelque chose de très long, d'assez fastidieux, de très méticuleux. On va décomposer à l'extrême ce qui s'est passé. On

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.