Affaire Maëlys : des bénévoles mènent l'enquête, les gendarmes agacés

Affaire Maëlys : des bénévoles mènent l'enquête, les gendarmes agacés©LEPOINT

LEPOINT, publié le samedi 27 janvier 2018 à 08h35

Parallèlement à l'enquête de la gendarmerie, un collectif organise des battues pour trouver des indices sur la disparition de la fillette, relate BFM TV.

Cinq mois après la disparition de Maëlys, les recherches continuent. L'enquête de la gendarmerie suit son cours, et parallèlement, des bénévoles continuent de se mobiliser. Plusieurs personnes, réunies en un collectif, organisent des battues dans la région, passant au peigne fin les endroits où Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'enquête, allait régulièrement. D'après les informations de BFM TV, ces bénévoles, qui souhaitent rester anonymes, se seraient dernièrement intéressés au col du Banchet, en Savoie. C'est à cet endroit qu'une vidéo montre l'ancien militaire en train de s'amuser sur sa moto. Outre les…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Affaire Maëlys : des bénévoles mènent l'enquête, les gendarmes agacés
  • dans les bénévoles peut être des anciens policiers ou gendarmes , je trouve cela plutôt positif ...

  • Dans le cas présent la population cherche à se rendre utile et c'est très bien. Dans beaucoup d'affaires de disparition la gendarmerie fait appel aux volontaires civils pour aider dans les recherches. Si les cognes sont agacés c'est peut-être de voir que les amateurs sont mieux équipés qu'eux-mêmes et qu'ils craignent la destruction d'une scène de crime si les amateurs découvrent quelque chose et que les paparazzi s'abattent dessus comme des vautours.

  • des bénévoles mènent l'enquête, les gendarmes agacés !
    je trouve que mettre la pression à cette profession est une bonne chose et ces gendarmes n'ont pas à craindre de dérapages tout au plus de passer pour des incapables sur des dossiers pointus . on mutualise à l'envie l'assurance ( et d'autres domaines ) sur les risques pourquoi pas pour résoudre ces affaires . leur peur , et si ça marchait .

  • Les gendarmes sont plutôt agacés que ces gens leurs montre leurs incapacité

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]