Affaire Maëlys : bientôt des obsèques pour la fillette

Affaire Maëlys : bientôt des obsèques pour la fillette
Appel à témoins pour retrouver Maëlys, le 28 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Orange avec AFP, publié le lundi 21 mai 2018 à 07h44

Nordahl Lelandais a reconnu le 14 février dernier avoir tué "accidentellement" la petite Maëlys.

Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de Maëlys, a expliqué la mort de la fillette par un coup qu'il lui aurait porté au visage, alors qu'elle paniquait après l'avoir suivi dans sa voiture.
Mi-février, il avait fini par reconnaître avoir enlevé et tué "accidentellement" la fillette de 8 ans, rencontrée lors d'une soirée de mariage le 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Il avait alors conduit les enquêteurs jusqu'au corps de l'enfant.

Selon BFMTV, trois mois après cet aveux, les parents de Maëlys vont récupérer son corps et enfin pouvoir organiser les obsèques de leur fille.



Les conclusions de l'autopsie attendues

"Ce qu'il y a de plus dur pour les familles, c'est de ne pas avoir connaissance des causes de la mort, ce que réellement a vécu son enfant", explique Me Marie Grimaud, avocate de l'association Innocence en danger, partie civile dans l'affaire, à BFMTV.



Les conclusions de l'autopsie, commencée dès la découverte du corps en février, n'ont pas encore été communiqués. Selon les premières analyses pratiquées sur le corps, les médecins légistes estiment que la jeune fille a eu la mâchoire cassée, sans pouvoir dire formellement si elle a reçu un coup ou si son corps a été mutilé lorsqu'il a été jeté dans un ravin.

Nordahl Lelandais est également mis en examen, depuis le 20 décembre, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer, qu'il a avoué le 29 mars. Le jeune militaire de 23 ans avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, après une soirée dans une boîte de nuit de Chambéry (Savoie).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.