Affaire Kulik : 30 ans de prison pour Bardon, dans un état grave après le verdict

Affaire Kulik : 30 ans de prison pour Bardon, dans un état grave après le verdict
Willy Bardon, à gauche sur la photo, se trouve dans un état grave.

, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 20h28

Willy Bardon a été condamné vendredi à 30 ans de prison pour enlèvement et séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik en 2002. A l'annonce du verdict, il a ingéré un produit et se trouve dans un état grave.

C'est la conclusion de 13 jours d'un procès  "hors norme" : Willy Bardon a été condamné vendredi à 30 ans de réclusion criminelle par la Cour d'assises de la Somme, pour  enlèvement et séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik en 2002.

Il a en revanche été acquitté du chef de meurtre. Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocate générale. A l'annonce de sa condamnation, Willy Bardon a ingéré un produit. Il a été évacué vers l'hôpital d'Amiens, où il se trouve dans un état "grave et préoccupant", selon le procureur d'Amiens.

Bardon avait été fouillé, assure le procureur

"On ne sait pas quel est le produit qu'il a ingéré", ni "comment il a pu cacher ça" alors qu'il avait "été fouillé", poursuit le procureur, Alexandre de Bosschère. Ce dernier ajoute qu'un proche de Willy Bardon avait "dit qu'il attenterait à ses jours s'il était condamné". 


Employée de banque, Elodie Kulik avait 24 ans lorsqu'elle avait été enlevée, violée, étranglée puis brûlée en janvier 2002 près de Tertry. Avant de mourir, elle avait appelé les secours, un enregistrement glaçant de 26 secondes considéré comme la pièce maîtresse du dossier, qui a ébranlé la salle d'audience à de nombreuses reprises pendant deux semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.