Affaire Jubillar : pourquoi l'étau se resserre autour du mari

Affaire Jubillar : pourquoi l'étau se resserre autour du mari
Cédric Jubillar le 12 juin 2021 lors d'une marche pour sa femme Delphine, portée disparue depuis six mois.

publié le vendredi 18 juin 2021 à 17h30

Cédric Jubillar a été mis en examen pour homicide volontaire par conjoint et placé sous mandat de dépôt. Il reste le suspect numéro 1 dans cette affaire de disparition, selon le procureur de Toulouse. 

Selon le point du procureur de Toulouse, Dominique Alzéari, Cédric Jubillar a fourni des "explications évolutives, contradictoires et parfois infirmées par des témoins tout en continuant de contester les faits qui lui sont imputés" et précise que "l'hypothèse de la disparition criminelle est retenue et privilégiée".  

Il ajoute que "Cédric Jubillar a fait des déclarations mensongères sur l'état des relations au sein du couple" et pouvait se montrer brutal, grossier et agressif"


Dispute la nuit de la disparition ? 

Depuis six mois, les enquêteurs travaillent pour tenter d'élucider cette affaire. Le procureur de Toulouse pointe quelques incohérences au sujet de la disparition soudaine de Delphine Jubillar.  La jeune femme serait partie sans ses lunettes, ses clés de voiture ainsi que son sac à main. De plus, son véhicule aurait été déplacé alors qu'il a toujours été garé dans le même sens, selon le témoignage des voisins. 

Le fils témoin ?

A 4h50 du matin, quand les gendarmes arrivent sur les lieux, Cédric Jubillar était en train de laver une couette (celle du canapé du salon où dormait sa femme habituellement). Il soutient qu'il n'y a pas eu de dispute ce soir là.

"Les gendarmes ont entendu le témoignage du fils de 6 ans, qui a affirmé avoir entendu une dispute entre ses parents vers 23h, au moment où il va se coucher et jugent ce témoignage crédible", précise Dominique Alzéari.

"Cet enfant sait que sa maman est avec un monsieur, il le dit et l'a vu de manière dématérialisée, par visio. Ce qui confirme que le fils de 6 ans est au courant que sa mère entretient une relation avec un autre homme".

 "Delphine Jubillar avait pour projet de quitter définitivement le domicile, de s'installer avec un autre homme et avait engagé des démarches en totale contradiction avec sa disparition soudaine comme l'achat de nouveaux meubles", explique le procureur de Toulouse.

Le contexte de séparation donnait lieu à de fréquentes disputes. Cédric Jubillar vivait très mal la séparation. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.