Affaire Gregory : le mystère autour du "corbeau" a-t-il été levé ?

Affaire Gregory : le mystère autour du "corbeau" a-t-il été levé ?©Gendarmerie Nationale

6Medias, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 14h50

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la mort du petit Gregory. Le Journal du Dimanche (JDD) révèle les résultats d'une nouvelle expertise graphologique qui désigne Jacqueline Jacob comme l'un des "corbeaux" de 1983.



L'expertise "semble formelle" sur deux courriers envoyés aux parents de Gregory Villemin, retrouvé mort pieds et poings liés dans la Vologne, dans les Vosges, en 1984.

Ces deux lettres, datant de mars et avril 1983, peu avant la mort du garçonnet de 4 ans, "présentent de nombreuses similitudes et surtout aucune différence significative dans leurs caractéristiques graphiques avec celle de la main de Mme Jacqueline Thuriot épouse Jacob", précise le JDD.

L'hebdomadaire s'appuie sur les conclusions de Christine Navarro, l'experte judiciaire. Selon elle, la lettre revendiquant l'assassinat de Gregory, le 16 octobre 1984, a été écrite par quelqu'un qui a eu accès "à des enveloppes de la même dimension, de même marque, avec un même numéro de lot" que les deux courriers précédents envoyés en 1983. Ainsi, l'expertise conclut qu'un lien est "établi entre l'assassin et Jacqueline Jacob".



Les parents et les grands-parents de Gregory ont reçu les années précédant le meurtre quelque 2 000 lettres et coups de fil anonymes de menace.

Jacqueline Jacob, la grand-tante du petit Gregory Villemin âgée, aujourd'hui de 73 ans, avait été mise en examen au mois de juin pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire suivie de mort" avant d'être placée sous contrôle judiciaire. Selon les informations du JDD, la septuagénaire doit être à nouveau convoquée pour une nouvelle audition suite à cette dernière expertise graphologique.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU