Affaire Grégory : "le calvaire" de Murielle Bolle, en grève de la faim

Affaire Grégory : "le calvaire" de Murielle Bolle, en grève de la faim©source Gendarmerie

6Medias, publié le jeudi 06 juillet 2017 à 14h35

L'avocat de Murielle Bolle, incarcérée dans l'affaire Grégory, s'est confié au journal Le Bien Public ce jeudi 6 juillet. N'en pouvant plus, sa cliente a entamé une grève de la faim.

Le témoignage de Me Ballorin Le Bien Public est édifiant.

Il s'est livré dans le journal bourguignon après avoir rendu visite ce jeudi matin à la maison d'arrêt de Dijon où sa cliente, Murielle Bolle, est enfermée après avoir été mise examen pour "enlèvement suivi de mort".

"Mme Bolle vit un calvaire", explique l'avocat dijonnais. "Elle est menacée de mort, elle est à l'isolement, mais elle n'en peut plus. Elle vit un cauchemar !"

Et de poursuivre : "Elle clame son innocence et demande une confrontation avec son cousin le plus vite possible".

Me Ballorin annonce que Murielle Bolle a commencé ce jeudi une grève de la faim pour exprimer son mécontentement. Pour justifier cette décision, Me Ballorin assure avoir "reçu beaucoup d'appels de gens scandalisés, et même de magistrats, qui estiment que l'incarcération de Murielle Bolle, mineure de 15 ans au moment des faits, constitue une atteinte aux libertés publiques."

Les avocats de Murielle Bolle doivent lui trouver un lieu d'hébergement pour qu'elle soit remise en liberté. Christophe Ballorin concède dans Le Bien Public que "c'est très compliqué, car elle n'a pas d'attaches ni d'amis hors des Vosges et elle ne peut pas y aller". Il lance un appel à une congrégation religieuse ou une maison du diocèse de Côte-d'Or.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.