Affaire Grégory : "La justice se trompe", pour le frère de Marcel Jacob

Affaire Grégory : "La justice se trompe", pour le frère de Marcel Jacob©Capture d'écran BFMTV

Source BFMTV, publié le samedi 17 juin 2017 à 11h17

Marcel Jacob a été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort, ce vendredi, dans l'affaire du meurtre du petit Grégory Villemin, âgé de 4 ans en 1984. Pour son frère, "la justice se trompe".



"Ce n'est pas lui, je suis sûr et certain. Il ne ferait jamais de mal à un enfant", a-t-il ajouté. Jacqueline Jacob, l'épouse de Marcel, a également été mise en examen et écrouée.
Le couple nie son implication, a précisé le procureur de la République de Dijon, Jean-Jacques Bosc, lors d'un point sur l'enquête en fin d'après-midi. A cette occasion, il a confirmé que plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime" de l'enfant en octobre 1984.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
157 commentaires - Affaire Grégory : "La justice se trompe", pour le frère de Marcel Jacob
  • C'est ignoble, quelle famille !
    Laissons la justice et les policiers faire leur travail, les journalistes doivent attendre les infos des hautes autorités, ils ne sont pas accrédités pour faire des commentaires de ce genre.

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Pas besoin encore des journalistes pour enquêter à la place de justice, ils ont fait assez de dégâts comme cela, laissez SVP la justice faire son travail, travail qui a été bien mal fait avec un certain juge Lambert.

  • Sauf que Marcel Jacob qui s'exprime ici n'est pas voyant et ne rend pas la justice au nom du peuple français . Alors qu'il ait la décence de se taire .

    Si vous savez dites nous la vérité

  • toute cette famille pue le crime

    Si vous savez dites le .

  • Le coupable c'est le colonel Moutarde , avec la cordelette dans le garage !