Affaire Fiona : la mère libérée, le père de la fillette désemparé

Affaire Fiona : la mère libérée, le père de la fillette désemparé©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 20 février 2019 à 20h07

Le père de la petite Fiona, Nicolas Chafoulais, s'est confié à RTL après l'annonce de la libération de son ex-compagne Cécile Bourgeon, condamnée pour le meurtre de leur fille.

Ce mercredi, la Cour de cassation a annulé la condamnation en appel à 20 ans de réclusion de Cécile Bourgeon. En attendant un nouveau procès en appel, la mère de la petite Fiona va retrouver sa liberté.

Une décision qui a profondément bouleversé l'ex-compagnon de Cécile Bourgeon et père de la fillette. "C'est le pire scénario qui pouvait se passer. (...) Cela fait six ans que ça dure. C'est n'importe quoi sur n'importe quoi. Je ne sais pas sur quoi il la relâche. C'est une blague en fait. Elle a tué ma fille et maintenant elle va se promener dehors, normal", s'est indigné Nicolas Chafoulais au micro de RTL.



Le père de famille craint que cette libération complique la situation en ce qui concerne la garde de leur seconde fille. "J'ai refait ma vie avec quelqu'un.(...) Elle va m'assigner tous les quatre matins pour récupérer des droits sur ma fille. Sa mère, elle est à Perpignan (...). Je fais comment ? Je vais me mettre hors-la-loi en ne laissant plus ma fille y aller", s'interroge-t-il.

La perspective d'un nouveau procès inquiète également Nicolas Chafoulais. "Il va falloir retourner faire un procès pendant 15 jours pour repartir avec ma fille et lui réexpliquer ce qui va se passer", a-t-il déploré au micro de RTL.

En février 2018, Cécile Bourgeon avait été condamnée en appel à 20 ans de réclusion pour avoir en 2013 frappé à mort sa fille de 5 ans. Son ex-compagnon de l'époque, Berkane Maklouf, avait écopé de la même peine. Après cinq ans passés derrière les barreaux, à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas (Rhône), peine prononcée en première instance, Cécile Bourgeon va retrouver la liberté jusqu'à son nouveau procès où elle comparaitra libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.