Affaire Erignac : l'ex-patron de l'antiterrorisme Roger Marion placé sous le statut de témoin assisté pour dénonciation calomnieuse

Affaire Erignac : l'ex-patron de l'antiterrorisme Roger Marion placé sous le statut de témoin assisté pour dénonciation calomnieuse©OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP

franceinfo, publié le mercredi 11 avril 2018 à 15h11

L'ancien patron de l'antiterrorisme Roger Marion a été placé sous le statut de témoin assisté le 21 mars dernier pour "dénonciation calomnieuse, 20 ans après la découverte en 1998 d'explosifs sur le domaine de Pinia (Haute-Corse), alors qu'il intervenait avec ses hommes dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du préfet Erignac, rapporte mercredi 11 avril France Bleu RCFM.

Le 15 septembre 1998, les hommes de Roger Marion, qui faisaient de la "piste agricole" une priorité, ont mis la main sur des explosifs et des détonateurs sur le domaine de Pinia, près de Ghisonaccia. Les gérants du domaine, Gérard Serpentini et Mathieu Filidori, ont alors été interpellés, mis en examen et placés en détention. Mais quelques mois plus tard, Serge Garracio, alors gardien du domaine…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.