Affaire Duhamel : le frère de Camille Kouchner porte plainte

Affaire Duhamel : le frère de Camille Kouchner porte plainte©Panoramic

, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 17h25

Dans son livre "La Familia Grande", Camille Kouchner a accusé son ex-beau-père d'avoir agressé sexuellement son frère. Selon les informations du Parisien, ce dernier va finalement porter plainte.

C'est un nouveau rebondissement dans l'affaire Olivier Duhamel.

Dans un livre appelé "La Familia Grande" publié début janvier, Camille Kouchner a accusé son ex-beau-père d'avoir agressé sexuellement à de nombreuses reprises son frère, renommé Victor dans son ouvrage afin de préserver son identité, dans les années 1980. L'affaire a déjà fait l'effet d'une bombe à la sortie du livre, et Le Parisien révèle ce jeudi 21 janvier que le frère de Camille Kouchner va finalement déposer plainte contre le politologue. 



Une première audition en 2011 

Le frère jumeau de Camille Koucher avait grandi avec le constitutionaliste de renom et sa mère, Évelyne Pisier. Le Parisien révèle que "Victor", fils de l'ancien ministre Bernard Kouchner, a été auditionné à la Brigade de Protection de la Famille (BPF), ex-Brigade de Protection des Mineurs (BPM). C'est au sortir de cette entrevue qu'il a pris sa décision, avance le média. En amont, le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour "viols et agressions sexuelles par ascendant sur mineur". En 2011, le frère de l'avocate avait déjà été entendu par la justice mais avait renoncé à porter plainte. 

À l'époque, ce secret familial suscitait déjà des suspicions au sein des forces de l'ordre. Camille Kouchner, autrice du livre, a elle aussi été auditionnée après la sortie de son livre, en plus d'autres personnes. Le Parisien conclut en évoquant la difficulté pour les enquêteurs d'obtenir des précisions du fait du silence de plusieurs personnalités qui refusent de témoigner et d'être associées publiquement à l'affaire. Olivier Duhamel n'a pas encore été entendu par les enquêteurs. Les investigations continuent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.