Affaire Delphine Jubillar : de nouvelles investigations bientôt menées ?

Affaire Delphine Jubillar : de nouvelles investigations bientôt menées ?©Panoramic (photo d'illustration)

publié le mercredi 18 août 2021 à 19h09

Au mois de septembre, l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar pourrait connaître de nouveaux rebondissements, relate La Dépêche. La justice devrait lancer d'autres recherches.

En outre, des membres de sa famille ont été entendus pour la première fois.

Le mystère plane toujours autour de la disparition de Delphine Jubillar. Voilà huit mois que l'infirmière de 33 ans n'a plus donné signe de vie. Très exactement depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020, aux alentours de son lieu de résidence, à Cagnac-les-Mines (Tarn). Selon les informations de La Dépêche du midi, le 17 août, de nouvelles investigations opérationnelles pourraient avoir lieu à partir de la mi-septembre, pour tenter de retrouver le corps de la jeune femme. Le pôle criminel du tribunal d'instance de Toulouse (Haute-Garonne) est en charge de l'enquête. Pour rappel, le mari de Delphine, Cédric Jubillar, a été mis en examen pour meurtre sur conjoint à la mi-juin 2021. Lui aussi âgé de 33 ans et peintre de profession, il nie les faits qui lui sont reprochés.



Les deux frères et la sœur de Delphine Jubillar entendus

D'après les informations de La Dépêche, ces nouvelles recherches vont se concentrer autour du domicile de Delphine Jubillar. Mais les juges d'instruction voudraient aussi clarifier certains événements survenus la nuit de la disparition de la trentenaire. Plus précisément, ils s'intéresseraient à une connexion sur le réseau social WhatsApp, peu après minuit le 16 décembre et à la caméra de l'appareil qui s'était allumée une heure et demie plus tard. Le quotidien local évoque également un message envoyé à 22h58, le 15 décembre, à un homme que l'infirmière portée disparue fréquentait depuis quelques mois. Son dernier message avant de ne plus donner signe de vie. Pour rappel, le couple Jubillar était en instance de divorce, l'épouse souhaitant se séparer de son mari. Ce dernier aurait mal vécu cette rupture et serait devenu intrusif dans la vie de sa femme, ce qui pourrait constituer un mobile pour la justice, détaille La Dépêche.

Enfin, La Dépêche évoque également que les deux frères - Mathieu et Sébastien - ainsi que la sœur - Stéphanie - de la mère de famille disparue ont été entendus "en toute discrétion" par les juges d'instruction pour la première fois ces derniers jours. "Ils cherchent à savoir ce qui est arrivé à leur sœur et ils n'ont que cette question-là en tête", écrit le quotidien, citant des sources proches du dossier. Parties civiles, ils ont ainsi pu avoir accès au dossier.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.