Aéroport de Roissy : un avion de British Airways évacué à cause d'une fausse alerte

Aéroport de Roissy : un avion de British Airways évacué à cause d'une fausse alerte
Un avion de la compagnie British Airways, le 4 juillet 2013 à l'aéroport Heathrow de Londres (illustration)

Orange avec AFP, publié le dimanche 17 septembre 2017 à 11h50

À l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, un avion de la compagnie British Airways qui devait rallier Londres a été entièrement évacué dans la matinée du dimanche 17 septembre, selon France Info. Les voyageurs et leurs bagages ont été fouillés.

Tout est rentré dans l'ordre une heure plus tard.

L'avion devait s'envoler pour la capitale du Royaume-Uni, dimanche matin, mais le décollage n'a pas eu lieu comme prévu. Vers 10h30, alors que tous les passagers se trouvaient déjà à bord, un important dispositif de sécurité a été mis en place.



Sur les réseaux sociaux, plusieurs voyageurs ont publié des photos et vidéos du déploiement des forces de l'ordre autour de l'appareil. Chaque passager a été fouillé et les bagages reniflés par des chiens, selon des témoignages.



L'un des passagers a expliqué à France Info qu'une menace planait sur la sécurité de ce vol. "Initialement, le pilote nous a dit qu'il y avait des problèmes techniques. Nous avons attendu pendant environ une heure. À un moment, nous avons remarqué que des véhicules de polices nous encerclaient. Des dizaines d'officiers armés et des pompiers sont sortis", a expliqué le jeune homme, qui a filmé la scène. "Le pilote a ensuite expliqué qu'il y avait une menace sur la sécurité impliquant spécifiquement notre vol. Chaque passager et chaque bagage ont été soigneusement fouillés. Actuellement, nous sommes contrôlés par des scanners à rayon X", a précisé le voyageur.

Sur Twitter, les équipes des Aéroports de Paris ont indiqué que les agents avaient mené un "contrôle complémentaire" de sûreté, avant d'autoriser l'avion à repartir.



La sécurité dans les transports est une question primordiale, face à la menace d'attentats qui pèse sur la France et toute l'Europe. En témoigne l'attaque à la bombe perpétrée vendredi dans le métro de Londres. En France, une récente note confidentielle de la direction générale de la police, dévoilée par le journal Le Parisien, fait état d'un risque élevé sur le réseau ferroviaire. Les autorités redoutent le scénario d'un déraillement de train volontaire. Historiquement, le secteur aérien est également une cible de choix pour des attaques terroristes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU