Adolescent tué dans le Nord en mai: un homme avoue être l'auteur du tir mortel

Adolescent tué dans le Nord en mai: un homme avoue être l'auteur du tir mortel
Un véhicule de police devant l'immeuble où un adolescent de 15 ans a été tué par balle à Aniche (Nord), le 2 mai 2019

AFP, publié le vendredi 19 juillet 2019 à 18h22

Trois hommes ont été mis en examen et écroués après la mort en mai d'un adolescent de 15 ans, tué par balles à Aniche (Nord), et l'un d'eux a avoué être l'auteur du tir mortel, a indiqué vendredi le parquet de Douai.

Dans la soirée du 1er mai, peu après 22H00, le jeune Ivenson, originaire de Guyane, avait été tué par balle, touché à la tête devant la porte de son appartement par trois hommes, dont deux cagoulés, qui avaient pris la fuite à bord d'un véhicule appartenant aux parents d'un cousin de la victime.

Agé de 20 ans, ce cousin "très défavorablement connu des services de police" avait été interpellé le lendemain. "Il a reconnu sa présence sur les lieux, indiquant avoir été contraint par deux individus cagoulés de participer à ces faits" mais n'a pas révélé leur identité par crainte de représailles, a expliqué dans un communiqué Frédéric Teillet, procureur de la République de Douai.

Mis en examen pour assassinat, le jeune homme a été placé sous mandat de dépôt.

Un autre suspect, âgé de 22 ans, a ensuite été identifié et interpellé le 26 juin dans l'agglomération lilloise par la DIPJ (direction interrégionale de la police judiciaire) de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention) de Lille. Les enquêteurs ont alors "retrouvé dans les parties communes de l'immeuble un fusil de chasse compatible avec l'arme utilisée à Aniche".

Interrogé, l'homme a "reconnu être l'auteur du tir mortel", mais a assuré que l'homicide avait été accidentel, le tir ayant seulement pour but selon lui "d'effrayer les personnes présentes dans l'appartement", précise le procureur dans son communiqué. 

"Il a expliqué qu'il avait formé le projet", avec le cousin d'Ivenson mis en cause, "de voler des produits stupéfiants et de l'argent à la famille de la victime", "pour gagner de l'argent à leur sortie de prison", détaille le procureur. L'homme a été mis en examen pour assassinat et écroué.

Son jeune frère, âgé de 18 ans et soupçonné d'être le "dernier membre du trio", a lui été interpellé lundi 15 juillet près de Lille. Il a "reconnu son implication", a été mis en examen mercredi et placé en détention provisoire.

Deux autres personnes, soupçonnées dans un premier temps, ont finalement été mises hors de cause et libérées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.