Adolescent agressé à Paris : "Il revit la scène en boucle", raconte son cousin

Adolescent agressé à Paris : "Il revit la scène en boucle", raconte son cousin©Panoramic

, publié le lundi 25 janvier 2021 à 09h55

Yuriy, 14 ans au moment des faits, a été lynché par une dizaine de personnes le 15 janvier dernier à Paris. Si ses jours ne sont plus en danger, l'adolescent est encore "traumatisé" par cette agression, comme l'a révélé son cousin à RMC. 

C'était il y a dix jours.

Le 15 janvier dernier, Yuriy se trouvait près du quartier de Beaugrenelle (Paris) lorsqu'il a été sauvagement agressé par une dizaine d'individus, subissant des coups de pied, de batte de base-ball ou de béquille. La scène, captée par une caméra de vidéosurveillance et massivement partagée sur les réseaux sociaux quelques jours plus tard, a suscité une vague d'indignation unanime au sein de la classe politique. Plusieurs personnalités, comme Antoine Griezmann ou Omar Sy, ont également apporté leur soutien à l'adolescent, hospitalisé dans un état grave.



Victime d'un traumatisme crânien et de plusieurs fractures, le jeune homme avait alors été placé en coma artificiel. Son état se serait cependant stabilisé et ses jours ne seraient plus en danger. "Son pronostic vital n'est plus engagé," a ainsi révélé Petro, cousin de Yuriy, à RMC, lundi 25 janvier. Il reste néanmoins "traumatisé, il revit la scène en boucle. Il est très agité, il agite les bras, ça se voit qu'il est stressé (...) il aimerait parler mais n'y parvient pas." Des propos corroborés par la mère de l'adolescent, qui a raconté à BFM TV que son fils subissait "des crises d'angoisse."

Appel à témoins

Pendant ce temps, l'enquête, ouverte pour "tentative d'homicide volontaire" et confiée à la police judiciaire de Paris, se poursuit. D'après les informations du Figaro, les investigations se concentrent notamment sur des jeunes originaires de Vanves (Hauts-de-Seine), qui seraient venus à Beaugrenelle avec l'envie d'en découdre, quelques jours après une altercation ayant impliqué des collégiens du quartier. Considéré comme étant bon élève, Yuriy aurait reçu un appel anormalement tardif et très bref peu avant son agression, dévoile Le Parisien. Mais il aurait affirmé à son père que ce n'était "rien". 

Pour l'instant, aucune interpellation n'a été effectuée dans le cadre de l'enquête. C'est pour cette raison que la mère de la victime a d'ailleurs lancé un appel à témoins, comme le rapporte RTL. "Tous les moyens sont mis en œuvre pour que cette affaire soit résolue et que les auteurs soient rapidement identifiés et arrêtés," a pour sa part assuré Rémy Heitz, procureur de Paris, dimanche 24 janvier. Une source policière indiquait dimanche, selon RMC, que les enquêteurs se concentrent notamment sur l'examen des images de vidéo-surveillance ainsi que sur la téléphonie. Si la piste d'une guerre de bandes est envisagée, et étudiée par l'enquête, rien n'est toutefois écarté. Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a quant à lui déclaré sur Twitter qu'il n'y aurait "aucune impunité pour les auteurs de l'agression de Yuriy."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.