Acte de vandalisme sur la plaque commémorative de la rue Montorgueil : un homme placé en garde à vue

Acte de vandalisme sur la plaque commémorative de la rue Montorgueil : un homme placé en garde à vue
La rue Montorgueil à Paris.

, publié le samedi 11 août 2018 à 17h55

Un homme âgé de 48 ans s'est dénoncé comme étant l'auteur de l'acte de vandalisme de la plaque commémorative de Bruno Lenoir et Jean Diot.

Un homme âgé de 48 ans a été interpellé, vendredi 10 août, à son domicile et placé en garde à vue, samedi 11 août, après s'être dénoncé comme étant l'auteur de l'acte de vandalisme de la plaque commémorative de Bruno Lenoir et Jean Diot, rue Montorgueil (Paris), rapporte Le Parisien.



L'homme revendique son acte dans un courrier adressé à la mairie de Paris, au commissariat chargé de l'enquête ainsi qu'à un média d'extrême-droite. On peut notamment y lire : "Je suis homosexuel, gay et pédé et je déteste la LGBT". Connu des services de police, pour menaces et appels malveillants, l'homme est passé par La Manif pour tous et y a repris le slogan : "Pour faire un enfant, il faut un père et une mère". A la fin du courrier l'homme a laissé son numéro de téléphone.



La plaque vandalisée, par de l'encre bleu marine et de tracts où il était écrit : "Pour faire un enfant : je suis un homme et pas un gay", rend hommage aux derniers condamnés à mort pour homosexualité en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.