Acte 18 des "gilets jaunes" à Paris : de la poudre lacrymogène diffusée par un véhicule blindé

Acte 18 des "gilets jaunes" à Paris : de la poudre lacrymogène diffusée par un véhicule blindé
Un véhicule blindé stationné place de l'Étoile, lors de la manifestation du 16 mars 2019 à Paris.

, publié le dimanche 17 mars 2019 à 18h19

L'agence de presse Taranis News a dénoncé dès samedi l'utilisation, pour la première fois, de ce gaz, dans une vidéo.

Pillages, incendies, jets de pavés sur les forces de l'ordre... L'acte 18 des "gilets jaunes", organisé samedi 16 mars, a connu un fort regain de violences, en particulier sur l'avenue des Champs-Elysées, saccagée par les casseurs.

Des violences qui ont poussé les forces de l'ordre à utiliser d'importants moyens pour repousser les casseurs, y compris "de la poudre de gaz CS", selon Taranis News.

"Un VB (véhicule blindé) a diffusé du gaz lacrymogène pour disperser une foule hostile et de plus en plus violente sur le secteur de l'Arc de Triomphe", a confirmé le Sirpa Gendarmerie à Checknews ce dimanche. 

https://twitter.com/CheckNewsfr/status/1107230236129873922

"L'équivalent de 200 grenades d'un coup"

La préfecture de police confirme elle aussi l'utilisation d'un "gaz poudre", "en petites poussées". Une première dans le pays.

Selon Marianne, ce "dispositif du dernier recours" permet de projeter sur 4 ha "un lacrymogène hautement concentré, l'équivalent de 200 grenades d'un coup". En décembre, un proche du préfet de police avait déclaré qu'il serait utilisé "si une foule importante était amenée à forcer les barrages du périmètre de sécurité", "en dernier ressort dans le but de les stopper".



"Ils sont conçus pour protéger le véhicule s'il était pris d'assaut par des assaillants. S'ils devaient être actionnés dans Paris, ce ne serait qu'après sommations d'usage", avait expliqué à Marianne le Colonel Carminache.

Toujours selon le site, le dispositif ne pouvait être employé que sur "autorisation expresse" du préfet de Police, Michel Delpuech.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.