Acouphènes: plus du quart des Français touchés, selon un sondage

Acouphènes: plus du quart des Français touchés, selon un sondage

Une rue de Marseille, le 14 février 2014

A lire aussi

AFP, publié le lundi 05 mars 2018 à 17h15

Plus d'un quart des Français, soit 14 à 17 millions de personnes, souffrent d'acouphènes, dont 2 à 4 millions de manière permanente, selon un sondage réalisé avant la 21e journée nationale de l'audition jeudi.

Les acouphènes sont des sifflements ou des bourdonnements d'oreille qui peuvent être causés par des expositions répétées à des niveaux sonores élevés, comme la musique amplifiée, par certaines pathologies ou encore par le vieillissement.

Résistants à la plupart des traitements, ces sifflements peuvent, selon leur gravité, nuire plus ou moins durement à la qualité de vie.

Les jeunes sont particulièrement touchés, selon ce sondage réalisé pour l'association Journée nationale de l'audition (JNA), avec l'association France Acouphènes et la Fondation pour l'audition: 56% des 15-17 ans et 49% des 18-24 ans disent ressentir ou avoir déjà ressenti des acouphènes.

Cela conforte l'idée que les acouphènes sont davantage "liés à des traumatismes sonores qu'à des problèmes de santé liés à l'âge", souligne JNA. L'écoute prolongée de musique sur baladeur ou smartphone est particulièrement en cause.

"Seul un tiers des personnes ressentant des acouphènes en ont parlé à des professionnels de santé", déplore l'association, selon laquelle "près de 80% des moins de 35 ans n'ont jamais fait contrôler leur audition".

Un test auditif a été proposé aux sondés souffrant d'acouphènes, pour vérifier si ces derniers étaient associés à une perte d'audition. Il a montré que 23% des personnes souffrant d'acouphènes devraient faire vérifier leur niveau d'audition par un ORL.

Enfin, un autre trouble de l'audition, l'hyperacousie (hypersensibilité aux bruits), plus handicapant encore que les acouphènes, concerne 8% de la population.

L'association JNA appelle à faire de l'audition "un enjeu de santé publique" en mettant en place "une politique active de prévention identique à celle de la lutte contre l'obésité".

Des actions de prévention auront lieu jeudi pour la Journée nationale de l'audition (programme sur le site www.journee-audition.org).

Le sondage Ifop a été réalisé en ligne du 9 au 12 février auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
84 commentaires - Acouphènes: plus du quart des Français touchés, selon un sondage
  • avec tous les mensonges de nos politiques on est habitués d avoir mal aux oreilles

  • cela fait plus de soixante ans que j'ai des acouphènes maintenant je vit avec car aucun traitement ne traite cette "maladie" mais qui est invalidante surtout si elle est accompagnée d'une surdité partielle par ailleurs je peste contre les décibels des musiques tant de films que des documentaires qui accompagnent ces émissions

    C'est vrai que c'est une plaie. Ce qui est dangereux également c'est que tous les sons maintenant sont numérisés donc lissés, ce qui est dangereux pour l'oreille car change la perception et abîme les structures. Donc pour tous les mélomanes qui souffrent d'acouphènes, revenir au gramophone ou autres bons vieux vinyles pour préserver ses oreilles.

  • Aucune émission télé sans fond sonore agressif hurlant des décibels certains appellent cela de la musique ????

  • Phénomène auditif apparemment assez répandu qui explique pourquoi certains discours passent si bien auprès du corps électoral.

  • Bizarre! mais au sein de ma génération je n'ai jamais entendu parler d'acouphènes. Faut dire que nous ne passions pas notre temps à écouter du rock ou du rap, les écouteurs vissés dans les oreilles, à un niveau tel que le voisin dans le métro ou dans le RER l'entendait, malgré lui, à un niveau "confortable" Et nous ne poussions pas le volume de notre auto radio au point d'en faire trembler les vitres et ne fréquentions pas les discothèques dont la puissance des sonorisations dépassent le kilowatt. D'ailleurs, les disc jockey portent des casques anti bruit de protection. Et vous voulez maintenant que la sécu paye pour cette maladie incurable. Les prothèses masquent à la manière du sucre qui aide à avaler un médicament amer, mais ne guérissent pas. Ma prévision: vous finirez votre vie sourds comme des pots. Message à faire passer aux fans de hard rock et de rap.