Accusations de blanchiment : 4 et 2 ans ferme requis contre Patrick et Isabelle Balkany

Accusations de blanchiment : 4 et 2 ans ferme requis contre Patrick et Isabelle Balkany
Patrick Balkany.

, publié le mardi 11 février 2020 à 21h43

L'accusation ne prévoit toutefois pas d'incarcération immédiate.

Les réquisitions de l'accusation ont été dévoilées mardi en milieu de soirée, alors que l'avocat de Patrick Balkany avait réclamé, l'après-midi même, la libération immédiate de son client, dont l'état de santé se dégrade.




L'accusation retient cinq ans de prison, dont un an avec sursis, sans incarcération immédiate, contre le maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany, pour les chefs de blanchiment aggravé de fraude fiscale et prise illégale d'intérêt.

À l'encontre de son épouse Isabelle, le parquet général a demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis. L'accusation a aussi demandé que soit infligée une peine de dix ans d'inéligibilité contre les édiles et requis l'exécution provisoire de cette peine complémentaire.




En première instance, la justice a condamné le 18 octobre l'édile à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé, avec incarcération immédiate, et son épouse Isabelle à quatre ans d'emprisonnement, mais sans mandat de dépôt, eu égard à sa santé fragile. Tous deux se sont vu aussi infliger dix ans d'inéligibilité et la saisie de leurs biens. Ces peines s'ajoutent aux condamnations pour fraude fiscale en septembre : quatre ans ferme pour lui et trois ans ferme pour elle.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.