"Accueil de merde" : la porte de l'Assemblée taguée à l'approche de l'examen de la loi Asile

"Accueil de merde" : la porte de l'Assemblée taguée à l'approche de l'examen de la loi Asile

L'Assemblée nationale, à Paris, le 14 mars 2015.

Orange avec AFP, publié le dimanche 15 avril 2018 à 08h28

Les militants ont voulu dénoncer la politique migratoire du gouvernement, et son projet de la durcir.

À deux jours de l'examen de la loi Asile par les députés, la porte principale de l'Assemblée nationale a été taguée samedi matin avec de la mousse au chocolat de l'inscription "accueil de merde", a-t-on appris auprès de la présidence.

Une dizaine de personnes ont participé à cette opération sur la place du Palais-Bourbon, dont cinq ont été arrêtées, a-t-on ajouté de même source. L'Assemblée nationale va déposer plainte.

"Cette action dénonce la politique de tri et d'expulsion des exilé.e.s mise en oeuvre par le gouvernement, qui serait entérinée par le vote du projet de loi Asile et immigration", ont indiqué les militants dans un communiqué publié sur Facebook.

"Le gouvernement envisage de durcir les conditions d'accès à l'asile et de supprimer certaines protections juridiques qui y sont attachées, d'allonger les délais de rétention et d'intensifier les expulsions", ont-ils encore écrit, dénonçant le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, et sa "réthorique que ne renierait pas l'extrême-droite".

L'examen du projet de loi sur l'asile et l'immigration, qui vise à faciliter à la fois l'expulsion des déboutés et l'accueil des acceptés, est prévu lundi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.