Accident de Millas : la mère d'une victime témoigne pour la première fois

Accident de Millas : la mère d'une victime témoigne pour la première fois©Capture Francetvinfo

Source Francetvinfo, publié le lundi 12 mars 2018 à 21h45

France 3 a rencontré la mère d'Alan, 12 ans, mort le 14 décembre dernier dans l'accident entre un train et un car scolaire à Millas (Pyrénées-Orientales). Elle évoque pour la première fois le jour où elle a appris la terrible nouvelle.

Une maman brisée par le chagrin.

La veille de son audition chez le juge d'instruction, elle a accepté de nous parler. Pour la première fois, elle raconte le jour où sa vie a basculé et les conditions presque inhumaines dans lesquelles on lui a annoncé la mort de son petit garçon, Alan, 12 ans, victime de la collision tragique entre un train et un car scolaire à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, le 14 décembre dernier. "On nous a fait attendre quatre heures sans rien nous dire", explique-t-elle. Elle raconte ensuite : "On m'appelle, je me dis qu'enfin je vais voir mon fils. Et là on entre dans un bureau, on me demande de m'asseoir et on me dit qu'il est décédé est qu'il est à Montpellier (Hérault).Et de là on nous a dit, 'il faut rentrer chez vous'."



Trois mois après l'accident, cette maman attend toujours la vérité. "J'ai besoin de réponses et j'ai besoin que ça avance. Au début, on ne se rend pas compte, mais plus ça va et plus il y a le manque", explique-t-elle. À partir de demain 13 mars, les juges d'instruction marseillais chargés du dossier vont auditionner les familles des enfants disparus dans le drame. Les parents espèrent enfin commencer à comprendre ce qu'il s'est passé ce jour-là.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
93 commentaires - Accident de Millas : la mère d'une victime témoigne pour la première fois
  • les barrières ouvertes pour quelles raisons les voitures venant de l'autre coté était elles arrêtées

  • La conductrice du Bus est en tort puisque des automobilistes en face attendaient devant la barrière baissée .

  • cest la faute a la sncf

  • Non la conductrice du car n'est pas responsable .La SNCF ne veut pas porter le chapeau d'un drame pareil ...
    des laches,des assassins ...

    Comment avez-vous le droit de déclarer ça ? Où étiez-vous ? Dans le car ? Non, donc vous ne pouvez pas savoir ni incriminer. Moi non plus, je n'étais pas présent mais pourquoi y avait-il des traces de la barrière sur le devant du car ? Question à se poser ? Les barrières levées ne pouvaient pas laisser de traces !

  • Il leurs faut beaucoup de temps pour monter le dossier en béton contre la conductrice qui n'est pas coupable...
    tout le monde connait la vérité depuis longtemps, y compris les "enquèteurs"!!!

    la conductrice n'est pas coupable.... J'espère pour vous que vous avez raison !!

    Non il n'y a que vous qui semblez connaître la cause de l'accident, vous devez être un pro des accidents de la route, ferroviaire et peut-être aérienne. D'ailleurs dans un précédent message, vous auriez voulu que les victimes soient identifiées par les familles sur les lieux de l'accident. Vous racontez à mon avis n'importe quoi mais vous ne savez rien.