Accident de bus scolaire dans le Morbihan : l'entreprise de transport cherche à dissimuler les faits

Accident de bus scolaire dans le Morbihan : l'entreprise de transport cherche à dissimuler les faits©Source RTL

Source RTL, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 18h50

Un bus scolaire de Missiriac (Morbihan) a terminé dans le fossé lundi 22 janvier. La conductrice a alors décidé de ne pas prévenir les secours et a évacué elle-même les élèves.



Un accident de car scolaire a eu lieu lundi 22 janvier dans le Morbihan, à Missiriac.

Le véhicule qui transportait une cinquantaine d'élèves a glissé dans un fossé. Aucune victime n'est à déplorer, mais le transporteur a discrètement évacué enfants du véhicule sans prévenir les secours. "On est monté sur le siège du conducteur et on est passé par la fenêtre. Il y avait des gens qui nous rattrapaient et nous posaient par terre", témoigne une petite fille présente dans le bus scolaire.

Les élèves ont eu pour consigne de ne rien dire. Le maire de Missiriac est consterné : "Normalement, le chauffeur doit appeler directement les secours. La conductrice a appelé le gérant de l'entreprise de transport, qui lui, a jugé bon d'organiser les secours lui-même", déclare Jean-Yves Laly. Les parents sont scandalisés et une enquête de la gendarmerie locale est en cours pour préciser les circonstances de l'accident.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
303 commentaires - Accident de bus scolaire dans le Morbihan : l'entreprise de transport cherche à dissimuler les faits
  • La barrière se relève une fois le train passé. Donc, toutes les photos qui ont été prises montrent la barrière levée... C'est assez évident, le contraire aurait été étonnant puisque le train s'est arrêté juste après l'accident, 100 m après le passage à niveau. Le plus important : quid du car, de la conductrice 5 secondes avant l'arrivée du train... Tout porterait à croire, d'après l'enquête, que la barrière était baissée, et que pour une raison que nous ignorons, la conductrice a forcé le passage...

  • avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    ça sent l’esbroufe à plein nez, qu'est ce que cette entreprise a à cacher ?

    enocre un qui sait tout evidement

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    vous ne manquez pas de toupet , vous qui défendez bec et ongle Lelhandal

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    Je suis loin de tout savoir comme tout un chacun néanmoins je m'informe et ce que j'écris a été dit au journal télévisé , je n'invente rien et ne fait pas d'enquête, je ne suis pas un Maigret , tout le monde ne peut pas en dire autant , n'est ce pas ?

    quyatil13500,jamais sérieux

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    en quoi ne serai'je pas sérieux , précisez au lieu d'avancer des choses ?

  • Quand une voiture grille la priorité tans pis pour elle , un conducteur de car avec 50 passagers doit etre capable de tout anticiper et maitriser son véhicule ,freiner au maximum sans donner de coup de volant pour ne pas sortir de sa trajectoire et se retrouver au fossé ce qui c'est passé pour cette conductrice qui pour moi manquait d'expériences ,permis à formation ANPE adulte baclée ,inadmissible et dangereux ,
    Comme pour l'accident de car à Millas -
    petit conseil à tous usagers de car ,éviter les places contre les vitres ce sont les plus à risques en cas d'accident privilégier les sieges milieu dans le couloir et attacher les ceintures -

    Un conducteur de car avec 50 passagers devrait être payé plus de 9,50 euros de l'heure afin que n'importe quel péquenot mal informé ne puisse s'autoriser à émettre un avis sur une quelconque compétence professionnelle dans le transport de voyageurs !

  • Rien à voir avec les états lu sur ce journal hier! étrange, les faits sont tout autres .

  • Un accident banal comme il peut en arriver sur nos routes défoncées et des bas cotes instables L'erreur c'est le silence demandé aux enfants y a pas de quoi faire un fromage comme certains commentaires .Prenez un volant de bus ou de camion sur nos routes déplorables et vous pourrez juger.Il est étonnant que ce soit si peu fréquent

    Accident banal ???
    Coucher un car avec 50 personnes à l'intérieur banal !!!
    Vous fumez quoi?

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    Un accident par définition est toujours brutal sinon ça n'en serait plus un.