Accès à l'université: le nouvel APB s'appellera "Parcoursup"

Accès à l'université: le nouvel APB s'appellera "Parcoursup"

Des lycéens passent le baccalauréat à Paris, le 15 juin 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 21 novembre 2017 à 10h25

La nouvelle plateforme d'admission post-bac s'appellera "Parcoursup", a annoncé mardi la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, à la veille de la présentation en Conseil des ministres de son projet de loi sur l'accès à l'université.

La plateforme APB avait concentré cet été toutes les critiques sur les manquements structurels des modalités d'entrée à l'université. Elle a été définitivement enterrée fin octobre au moment de la présentation du plan du gouvernement pour supprimer le tirage au sort dans les filières les plus demandées et réduire l'échec en première année à l'université.

Une consultation a été lancée ce week-end pour permettre aux lycéens, étudiants et parents de choisir son nouveau nom. "Parcoursup" est "le nom qui a été choisi par les internautes", a indiqué la ministre sur Europe 1.

A l'issue de la consultation qui a rassemblé près de 20.000 votants (lycéens, étudiants, parents), "Parcoursup" a été choisi avec 42,8% des voix, devant "Mes études post-bac" qui recueille 23% des suffrages, précise le ministère dans un communiqué.

Sur cette plateforme, les bacheliers pourront faire 10 vœux maximum, contre 24 auparavant.

"Notre objectif c'est qu'à la rentrée prochaine nous soyons en capacité d'accueillir tous les bacheliers" à l'université, a dit Frédérique Vidal.

Le projet de loi, qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, prend garde d'éviter les termes de "sélection", "prérequis" ou même "attendus". Mais désormais, l'inscription dans une formation en licence générale pourra "être subordonnée à l'acceptation, par le candidat, du bénéfice des dispositifs d'accompagnement pédagogiques ou du parcours de formation personnalisé proposés par l'établissement pour favoriser sa réussite".  

"L'élève aura toujours le dernier mot dans le choix de sa filière mais devra faire confiance à l'université et aux enseignants sur le chemin à parcourir pour le parcours qu'il souhaite obtenir", a souligné Mme Vidal.

Elle a reconnu qu'une université pourrait décider de ne pas accepter un étudiant si le nombre de demandes excédait toujours les capacités, "malgré le nombre de places qu'on va ouvrir dans les établissements et malgré les différents dispositifs pour accueillir les étudiants dans les filières en tension".

 
6 commentaires - Accès à l'université: le nouvel APB s'appellera "Parcoursup"
  • avatar
    lebeniot  (privé) -

    Trop de lycéens candidats à la fac et bien que bacheliers se surestiment..(ce bac étant à la portée de tous...).Résultat dans de nombreuses filières des abandons de l'ordre de 60% les 2 premières années...BAC oui mais avec moyenne bien au delà de 10 pour postuler ça limitera les demandes, ainsi que les abandons et de plus donnera en fin de cycle des "élus" nettement plus capable et efficace dans leur futur profession..Je persiste à penser qu'un dernier de promo avec un 13 ou 14/20 de moyenne sera professionnellement meilleur que le même avec un p'tit 10....

  • Au moins, la désignation de ce nouveau système est quasi en français dans son texte et ne se résume plus à un sigle et on a échappé à une désignation angliciste.
    Quant au contenu, quand on constate l'échec massif en cours de première année de licence, il était urgent de faire quelque chose pour éviter que des étudiants/es s'engagent dans une voie qui ne leur convenait pas et les conduisait à l'échec. Parfois, c'est bien d'être éclairé dans ses choix. APB était un système qui ne convenait qu'à une minorité qui n'avait pas de problèmes d'aptitudes scolaires ni de capacités intellectuelles.

  • La course aux diplômes pour finir .... au chômage
    Des tètes bien pleines plus tôt que bien faites Montaigne
    l'Essentiel le gout d'apprendre philosophie positive step und step

  • C'est quand même formidable, mais, avouons-le un peu simpliste, pour certains attribuer un nouveau nom à une démarche, dans ce cas "parcoursup", va modifier toutes les données...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]