"Accélérons le mouvement" du paludisme : la gaffe du ministère de la Santé

"Accélérons le mouvement" du paludisme : la gaffe du ministère de la Santé
Une campagne de vaccination contre le paludisme, au Ghana (illustration)

, publié le samedi 04 mai 2019 à 15h20

Le ministère des Solidarités et de la Santé a dû corriger un message publié dans le cadre d'une campagne de sensibilisation mondiale contre le paludisme.

Cela ressemble à une erreur de traduction... Une publication du ministère de la Santé a été retirée puis corrigée ce samedi 4 mai, après avoir provoqué des remarques acerbes. Dans un tweet en date du 25 avril, le ministère avait relayé la campagne du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans une série de visuels appelant à renforcer la lutte contre la maladie.

Le slogan originel du Fonds mondial, "Step Up The Fight" (Renforçons le combat, ndlr), a été traduit en français par "Accélérons le mouvement". Problème : ce mot d'ordre a été choisi pour illustrer un visuel intitulé "Un enfant meurt du paludisme toutes les deux minutes". Cette formulation maladroite a été repérée par plusieurs internautes dont le Premier secrétaire du Parti socialiste, qui n'a pas manqué de faire remarquer la "bourde" du ministère. "Sérieusement, personne ne relit jamais?", interroge t-il sur Twitter, citant le tweet original, qui a depuis été effacé.



Quelques heures plus tard, le ministère a corrigé sa publication, admettant que le visuel incriminé pouvait "prêter à confusion".


Le "Fonds mondial" est le fruit d'un partenariat entre États, organisations de la société civile, secteur privé et malades.

Il investit près de quatre milliards de dollars par an (venus à 95% des autorités publiques) pour soutenir des programmes de santé publique menés principalement par des experts locaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.