A La Baule, la fête du bac vire à l'affrontement entre jeunes et policiers

A La Baule, la fête du bac vire à l'affrontement entre jeunes et policiers©Panoramic

publié le samedi 10 juillet 2021 à 14h34

Des violences ont éclaté entre 300 jeunes qui fêtaient l'obtention du bac et des policiers, dans la nuit de samedi à dimanche à La Baule. Un jeune âgé de 16 ans a été placé en garde à vue, selon France Bleu.

C'est la deuxième nuit de violences à La Baule, où les soirées entre jeunes sont nombreuses depuis que les résultats du baccalauréat sont tombés. Dans la nuit de vendredi à samedi 10 juillet, des échauffourées ont éclaté entre quelque 300 jeunes et les forces de l'ordre, relate France Bleu. La soirée était plutôt calme jusqu'à ce qu'un groupe d'une vingtaine de personnes cherche à s'installer à la terrasse d'un bar de plage.

Inquiet d'un tel débarquement, le gérant aurait d'abord interdit l'accès de son établissement aux jeunes, puis appelé la police. A leur arrivée sur place, vers 3h20, les fonctionnaires tentent de calmer le jeu, rapporte la radio. Les jeunes répondent par des projectiles et tirent des feux d'artifice dans leur direction.

Grenades lacrymogènes, de désencerclement, tir de LBD

Dix CRS sont envoyés en renfort. Les fonctionnaires font alors usage de grenades lacrymogènes, d'une grenade de désencerclement et d'un tir de lanceur de balles de défense (LBD), liste France Bleu. Non seulement, les 300 fêtards tardent à se disperser, mais l'un d'entre eux continue de tirer sur les policiers avec un feu d'artifice. Touché par un tir de LBD, son projectile rate sa cible. L'adolescent s'enfuit, des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) à ses trousses. Dans sa course, il chute et est interpellé. Âgé de 16 ans et déjà sous le coup d'une mesure d'éloignement du territoire, il a été placé en garde à vue. Quant aux derniers fêtards, ils s'étaient dispersés vers 4 h.



Jeudi 8 juillet, les CRS avaient déjà été contraints d'intervenir dans la station balnéaire, où deux groupes de jeunes étaient prêts à en découdre avant de se retourner contre les policiers. Blessé à la tête par un coup de selle de vélo, l'un d'eux a dû être suturé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.