A cause de l'épidémie de Covid-19, les Français auront épargné 165 milliards d'euros en 2020 et 2021

A cause de l'épidémie de Covid-19, les Français auront épargné 165 milliards d'euros en 2020 et 2021©INA FASSBENDER / AFP

publié le mardi 13 avril 2021 à 13h20

Selon la Banque de France, cela représente une réserve de croissance "de l'ordre de 6 ou 7% du PIB". 

Conséquence inattendue de l'épidémie de Covid-19, les Français ont engrangé une épargne supplémentaire qui devrait atteindre 165 milliards d'euros pour les années 2020 et 2021 à cause de la baisse de la consommation induite par les restrictions mises en place. "L'épargne Covid, nous l'estimons à 110 milliards pour 2020 et nous prévoyons que cette année va ajouter à peu près la moitié, 55 milliards. Au total, ça fait une espèce de réserve de croissance de l'ordre de 6 ou 7% du PIB", a déclaré mardi 13 avril sur France Culture François Villeroy de Galhau, gouverneur de la banque centrale.



"Le facteur absolument clé pour que cette épargne se transforme en dépenses et en soutien plus direct de l'activité à partir de l'année prochaine, c'est la confiance", a-t-il ajouté, une confiance qui doit selon lui être à la fois sanitaire et économique, "avec un certain nombre de réassurances, de clarifications qu'on donne aux Français pour les inciter à utiliser leur épargne".

Le gouverneur de la Banque de France a par ailleurs confirmé la prévision de croissance de l'économie française pour 2021. "Si les restrictions supplémentaires actuelles ne durent pas au-delà du mois de mai, nous devrions avoir pour l'économie française une croissance supérieure à 5% sur l'ensemble de l'année 2021", a-t-il déclaré. 



A la mi-mars, la banque centrale avait relevé sa prévision de croissance de 5% à 5,5%. "Cela veut dire que l'économie française croîtra nettement plus que la moyenne européenne cette année" qui est "à 4%", s'est félicité François Villeroy de Galhau, qui entrevoit que l'économie française, qui a connu une récession historique de 8,2% en 2020, pourra retrouver son niveau d'avant-crise vers la mi-2022.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.